Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Voir-ou-revoir

Voir-ou-revoir

Mes visites d'expositions, de musées et autres lieux culturels.

Publié le par voir-ou-revoir
Publié dans : #Musées Province

Jeudi 7 août

9 h 15 - gare SNCF de Lens

Nous découvrons une vaste place désertique. Il fait gris, il bruine. La première impression est plutôt sinistre.

Nous nous réfugions dans le seul café ouvert pour attendre la navette qui mène au musée. Finalement nous optons pour un taxi. Le chauffeur est pessimiste, le musée n'a pas apporté beaucoup aux habitants de Lens, ni à sa corporation, sauf durant la construction : "Une usine aurait été préférable" nous dit-il. Le Louvre Lens n'a pas eu l'impact du Guggenheim de Bilbao, notamment sur l'emploi.

9 h 50 - Le taxi nous dépose devant le musée.

Nous traversons une immense esplanade. Nous sommes les premiers visiteurs.

Le musée est construit sur l'ancienne fosse n°9 des mines de Lens, il est entouré d'un parc de vingt hectares. L'architecture est troublante (conçue par l'agence japonaise Sanaa). Certains murs semblent transparents, cachent-ils un jardin intérieur ? Il faut s'approcher pour voir que la construction s'efface dans le paysage : c'est le parc qui se reflète dans les parois de verre et d'aluminium poli.

10 h - Nous entrons dans le hall, immense, quelques visiteurs nous ont rejoints. Le matin, tout au long de notre visite , il y aura peu de monde. L'après-midi sera plus peuplé, notamment de groupes scolaires (en 2015 ils ont représentés un quart des visiteurs).

Visite de la "Galerie du temps".

Je retrouve le côté cotonneux des murs extérieurs, j'ai la sensation d'être dans un nuage. La salle est en pente douce, elle nous conduit à travers l'histoire, du quatrième millénaire avant notre ère jusqu'au milieu du 19è siècle. La juxtaposition d'œuvres de périodes et de provenances différentes, sensées dialoguer entre elles, peut-être contestable et contestée. En ce qui me concerne, si le Louvre Paris est pour moi le lieu culturel artistique par excellence où je ne me lasse pas d'aller régulièrement depuis une quarantaine d'années, j'ai aimé survoler, dans cette atmosphère ouatée, quelques belles œuvres de l'histoire de l'art.

Louvre-Lens - 62300 LENS - ouvert tous les jours, sauf mardi de 10 h à 18 h.

Prochain article : Exposition Charles Le Brun au Musée de Lens

Commenter cet article

Genardière 24/08/2016 09:28

J'ai lu avec plaisir votre expérience au Louve-Lens. Quand j'y suis venue pour voir l'expo sur la guerre (dont j'ai parlé sur mon blog "Rue Freud") j'avais été fascinée par l'architecture et aussi par cette promenade artistique au fil des siècles, en plus de l'expo. J'en avais profité pour m'intéresser à la ville et à son histoire. En vous lisant, cela me donne des nouvelles et le commentaire d'Almanito est encourageant sur l'intérêt possible du Musée pour les habitants. Mais pour la fréquentation, on sait que cet été le problème se rencontre partout en France... Claude, Paris

AnnickAmiens 22/08/2016 09:43

Merci de m'inviter à visiter ce Louvre Lens. J'en ai entendu parler et c'est avec curiosité que je le découvre. Vraiment très moderne. L'extérieur me surprend et j'aime ce jeu de transparence et reflets, c'est très beau et attirant. L'intérieur est immense, destiné à accueillir de nombreuses pièces précieuses.
Merci pour ton commentaire chez moi, oui, les amiénois ont surtout été contrarié par la manière dont à été tournée ce documentaire. Il est loin de refléter la vérité. Nous avons été contrariés que notre ville ait été choisie pour montrer tout ce "négatif" présent dans toutes les villes et campagnes de France. Amiens est souvent montré en négatif et c'est cela qui nous a mis hors de nous. Les médias étaient de notre côté. Ce sont les chaînes TV qui sont à montrer du doigt.
Merci beaucoup pour tes mots réconfortant.

Lucien Dujardin 21/08/2016 19:59

Je te sens un peu déçue. Ce n'est pas Le Louvre de Paris, ce n'est pas le Guggenheim de Bilbao, c'est le Louvre Lens. Moi j'y suis allé plusieurs fois, c'est à 3/4 d'heures de route de chez moi et je suis né dans le pays minier au temps où les carreaux de mines n'étaient pas des musées. Mes émotions sont différentes des tiennes. Je comprends aussi la déception du chauffeur de taxi. J'ai rencontré dans mes visites des parents avec leurs enfants qui ne seraient probablement pas allés au musée à Paris ou à Bilbao ; ils me semblaient heureux d'être là à partager. Quand la maman lisait un cartel à son fils de 6 ans et disait "avant Jésus Christ" là où il était écrit "av. J. C." , l'étonnement de l'enfant était merveilleux à voir. Amitiés.

voir-ou-revoir 21/08/2016 20:31

Non Lucien je ne suis pas déçue, j'ai beaucoup aimé le musée, l'architecture et les œuvres, je le dis dans mon texte, j'ai même aimé, en égoïste, l'absence de monde, mais à l'évidence pour la Ville et la région ce n'est pas un total succès. Je t'embrasse

almanito 21/08/2016 19:23

Les musées n'ont pas la cotes, les gens préfèrent aller dans les complexes commerciaux le dimanche...
Dommage mais j'attends la suite avec impatience, je suis sûre de faire de belles découvertes en votre compagnie.
Par contre j'imagine que vous présentez un diaporama sur cet article. Je ne sais pas si cela vient de chez moi, mais il ne s'affiche pas. Pas même une photo.

almanito 23/08/2016 14:20

Désolée, le problème était chez moi, petit souci, réparé, avec Firefox. Votre vidéo donne une idée du musée, elle est bien utile pour compléter votre article. Merci Michèle

voir-ou-revoir 21/08/2016 19:25

J'ai effectivement mis une diapo youtube ! apparemment elle fonctionnait. Je vois le problème