Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Voir-ou-revoir

Voir-ou-revoir

Mes visites d'expositions, de musées et autres lieux culturels.


"Dessiner en plein air "- Musée du Louvre - Janvier 2018

Publié par voir-ou-revoir sur 14 Février 2018, 08:36am

Catégories : #Expositions à Paris

"Dessiner en plein air "- Musée du Louvre - Janvier 2018"Dessiner en plein air "- Musée du Louvre - Janvier 2018

Je me suis rendue à la toute dernière heure à l'exposition "DESSINER EN PLEIN AIR" qui  se tenait dans la rotonde Sully . Elle s'est terminée le 29 janvier.  Cet article n'est  qu'un petit aperçu  en image de ce qui était présenté : parcours très riche comprenant des œuvres exécutés dans la nature, dessins  d'observation,   études scientifiques,  croquis  ,  relevés d'architecture,   carnets de voyages. ainsi que des gravures exécutées sur le vif (la plaque de métal étant recouverte d'un vernis et le graveur se servant de la pointe comme d'un crayon).

Le dessin en plein air se répand en Europe à partir du XVIe siècle. Au XVIIIe siècle, l'étude sur le motif fait partie de la formation des jeunes artistes. Le  dessin est souvent repris en atelier à la plume ou au lavis en couleur mais ne cherche pas la couleur locale (le vert pour les feuilles par exemple). il sert également d'étude préparatoire pour un tableau. 

L'étude en plein air au XVIIIe siècle n'est pas étrangère  à la pédagogie de Rousseau qui prône,  dans 'L'Emile", de privilégier l'expérience individuelle et personnelle dans la nature au détriment de l'enseignement par les Maîtres. Plus tard, Corot,  aura la même philosophie en préconisant "qu'il faut interpréter la nature avec naïveté en se détachant des maîtres anciens"

L'exposition réunissait deux ou trois œuvres du XVIIIe et une centaine de dessins et eaux fortes de la première moitié du XIXe siècle,ainsi qu'une trentaine de carnets de croquis ( à noter qu'au XVIIIe siècle les carnets étaient de fabrication artisanales. A partir du XIXe ils se commercialisent, sont vendus chez les marchands de couleurs en différents formats, couvertures et papiers, procurant un choix à l'artiste)

photos MP

François BOUCHER -1703/1770  Maison entourée d'arbres - graphite sur papier vergé

François BOUCHER -1703/1770 Maison entourée d'arbres - graphite sur papier vergé

Jean-François MILLET - 1866 - crayon repris à la plume en atelier

Jean-François MILLET - 1866 - crayon repris à la plume en atelier

Eugène BLERY -  suite de huit eaux fortes gravées sur nature - 1845Eugène BLERY -  suite de huit eaux fortes gravées sur nature - 1845

Eugène BLERY - suite de huit eaux fortes gravées sur nature - 1845

Carnets de : Auguste Xavier LEPRINCE - Eugène ISABEY - Achille BENOUVILLECarnets de : Auguste Xavier LEPRINCE - Eugène ISABEY - Achille BENOUVILLE
Carnets de : Auguste Xavier LEPRINCE - Eugène ISABEY - Achille BENOUVILLE

Carnets de : Auguste Xavier LEPRINCE - Eugène ISABEY - Achille BENOUVILLE

Charles GARNIER - Vue des Propylées - Athènes 1852 - Grafite et aquarelle - Grand prix de ROME en 1849, Charles GARNIER fit un long séjour en Grèce en 1852 durant ses années de pensionnat à l'Académie de France

Charles GARNIER - Vue des Propylées - Athènes 1852 - Grafite et aquarelle - Grand prix de ROME en 1849, Charles GARNIER fit un long séjour en Grèce en 1852 durant ses années de pensionnat à l'Académie de France

Charles François DAUBIGNY - "Le voyage en bateau" - En 1857 DAUBIGNY aménage "Le Botin" , bateau atelier à bord duquel il sillonne la Seine et l'Oise pour dessiner et peindre dans la nature. Il raconte avec humour ses aventures à bord dans 30 dessins à la plume dont 15 ont été traduits en gravures à l'eau forte.Charles François DAUBIGNY - "Le voyage en bateau" - En 1857 DAUBIGNY aménage "Le Botin" , bateau atelier à bord duquel il sillonne la Seine et l'Oise pour dessiner et peindre dans la nature. Il raconte avec humour ses aventures à bord dans 30 dessins à la plume dont 15 ont été traduits en gravures à l'eau forte.
Charles François DAUBIGNY - "Le voyage en bateau" - En 1857 DAUBIGNY aménage "Le Botin" , bateau atelier à bord duquel il sillonne la Seine et l'Oise pour dessiner et peindre dans la nature. Il raconte avec humour ses aventures à bord dans 30 dessins à la plume dont 15 ont été traduits en gravures à l'eau forte.Charles François DAUBIGNY - "Le voyage en bateau" - En 1857 DAUBIGNY aménage "Le Botin" , bateau atelier à bord duquel il sillonne la Seine et l'Oise pour dessiner et peindre dans la nature. Il raconte avec humour ses aventures à bord dans 30 dessins à la plume dont 15 ont été traduits en gravures à l'eau forte.
Charles François DAUBIGNY - "Le voyage en bateau" - En 1857 DAUBIGNY aménage "Le Botin" , bateau atelier à bord duquel il sillonne la Seine et l'Oise pour dessiner et peindre dans la nature. Il raconte avec humour ses aventures à bord dans 30 dessins à la plume dont 15 ont été traduits en gravures à l'eau forte.Charles François DAUBIGNY - "Le voyage en bateau" - En 1857 DAUBIGNY aménage "Le Botin" , bateau atelier à bord duquel il sillonne la Seine et l'Oise pour dessiner et peindre dans la nature. Il raconte avec humour ses aventures à bord dans 30 dessins à la plume dont 15 ont été traduits en gravures à l'eau forte.Charles François DAUBIGNY - "Le voyage en bateau" - En 1857 DAUBIGNY aménage "Le Botin" , bateau atelier à bord duquel il sillonne la Seine et l'Oise pour dessiner et peindre dans la nature. Il raconte avec humour ses aventures à bord dans 30 dessins à la plume dont 15 ont été traduits en gravures à l'eau forte.

Charles François DAUBIGNY - "Le voyage en bateau" - En 1857 DAUBIGNY aménage "Le Botin" , bateau atelier à bord duquel il sillonne la Seine et l'Oise pour dessiner et peindre dans la nature. Il raconte avec humour ses aventures à bord dans 30 dessins à la plume dont 15 ont été traduits en gravures à l'eau forte.

Camille COROT - Souvenir de Toscane - eau forte

Camille COROT - Souvenir de Toscane - eau forte

Camille COROT - Les arbres dans la montagne 1856 - Cliché sur verre à la pointe - épreuve 1er état

Camille COROT - Les arbres dans la montagne 1856 - Cliché sur verre à la pointe - épreuve 1er état

Eugène DELACROIX - Carnets
Eugène DELACROIX - CarnetsEugène DELACROIX - Carnets
Eugène DELACROIX - Carnets

Eugène DELACROIX - Carnets

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Rufus 14/02/2018 18:53

Ce devait être un régal, en effet, chère Michèle !
Une faiblesse sans doute : j'aurai adoré voir la série maritime de Daubigny.
Merci chère Michèle

emma 14/02/2018 18:05

ah le Boucher si fin, si précis, et le carnet de Delacroix, quelle merveille ! tu as du te régaler, j'imagine?

almanito 14/02/2018 16:08

Une expo certainement passionnante d'après ta présentation qui l'est aussi. J'ai toujours été plus sensible au dessin qu'à la peinture, plus lisible sans doute. Les croquis associés aux oeuvres définitives sont très intéressants, j'ai aussi aimé les eaux fortes et le délicat travail de François Boucher. Merci Michèle.

Articles récents