Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Voir-ou-revoir

Voir-ou-revoir

Mes visites d'expositions, de musées et autres lieux culturels.


PICASSO-CALDER - Musée Picasso - Avril 2019

Publié par voir-ou-revoir sur 22 Avril 2019, 13:32pm

Catégories : #Expositions à Paris

L'exposition Picasso-Calder fut une merveilleuse surprise pour moi. Ce n'est pas seulement un partage d'espace de deux grands maîtres de l'art moderne, inventifs et libres, mais un face à face, une complicité réinventée. On pourrait croire facilement qu'ils ont échangé leurs idées, qu'ils ont joué à se défier gentiment : "Vois ce que j'ai fait dit Picasso", "Regarde ça répond Calder". On voyage entre le figuratif et l'abstrait, entre le solide ancré sur terre et l'aérien, entre le creux cerné de fil de fer, et le plein creusé, les deux hommes s'appropriant le vide.

Complicité réinventée parce qu'il est dit que ces deux artistes se sont peu côtoyés. Ils se seraient rencontrés seulement quatre fois. Une génération les sépare.

Picasso est né en 1881. Calder naît en 1898 en Pennsylvanie, son père est sculpteur, sa mère peintre. 

A l'origine Calder ne veut pas devenir artiste, il montre pourtant, dès l'enfance, un don remarquable pour la création de petites sculptures. Il s'inscrit au Stevens Institute of  Technology après le lycée et obtient son diplôme d'ingénieur en 1919. Il travaille pendant plusieurs années, comme ingénieur dans l'hydraulique et dans une exploitation forestière, puis comme pompier dans la chaufferie d'un navire.

En 1923, il s'installe à New-York et s'inscrit à l'Art Students League. Il devient illustrateur pour la "Gazette de la police nationale" pour laquelle il dessine des scènes de cirque en 1925.

Arrivé à Paris, en 1926 il commence à construire son "Cirque". Le cirque de Calder est à base de fil, de cuir, de tissu et autres matériaux. Les petites pièces sont rangées dans une grande malle ce qui permet à Calder de transporter facilement l'ensemble et d'organiser des spectacles durant souvent des heures.

Je ne me lasse pas de regarder les séquences filmées du "Cirque", c'est drôle, tendre, ingénieux. Le cirque préfigure, pour moi, toute l'oeuvre de Calder, en particulier ses mobiles, quand tombe sur la chanteuse une pluie de pétales. C'est avec son cirque que Calder découvre qu'il aime travailler le fil de fer.

En 1930, Calder visite l'atelier de Mondrian. Très impressionné il s'adonne alors à la peinture abstraite, mais s'aperçoit très vite qu'il préfère la sculpture.

1931 - Lors de sa première exposition à la Galerie Percier à Paris "Volumes-Vecteurs-Densités", Picasso arrive avant le vernissage pour avoir le temps d'étudier les oeuvres. Ce serait leur première rencontre.

1932- Calder expose ses premiers "mobiles" (baptisés ainsi par Marcel Duchamps) à la galerie Vignon à Paris. Certains critiques parlent "d'art automobile".

1936 - Calder expose à Londres au New Burlington Galleries. A cette importante exposition surréaliste, participent de nombreux artistes dont Picasso, Dali, De Chirico, Miro, Ernst etc. Dali y arrive en tenue de scaphandrier et à la suite d'un long discours manque de s'asphyxier.

Autre rencontre possible de Calder et de Picasso : en 1937 à l'exposition Internationale des arts et techniques, où Picasso présente "Guernica" au Pavillon espagnole et Calder "La fontaine de mercure".

photo internet

photo internet

Avec d'autres prestigieux artistes, Picasso et Calder ont reçu une commande pour le Palais de l'Unesco. Picasso propose "La chute d'Icare" (qu'il ne signera pas estimant que son oeuvre est en partie cachée par une passerelle) et Calder "Spirale". L'inauguration a lieu le 3 Novembre 1958. Calder et Picasso assistent-ils à l'inauguration ? Se rencontrent-ils ?

Picasso "La chute d'Icare" - Calder "Spirale" - photos internetPicasso "La chute d'Icare" - Calder "Spirale" - photos internet

Picasso "La chute d'Icare" - Calder "Spirale" - photos internet

Chacun d'eux suit son chemin...

- 1943, rétrospective Calder au MOMA de New-York.

- 1952, Calder reçoit avec Dufy le grand prix de la Biennale de Venise, alors que Picasso présente, au salon de Mai à Paris "La Chèvre"

- 1957, Calder s'installe en Bretagne, ses mobiles qui dans les années 30 étaient animés mécaniquement, sont installés à l'extérieur et c'est le vent qui les fait bouger. Il conçoit également des "stabiles" construction statiques posés à terre.

Dès les années 1960 le talent de Calder est reconnu dans le monde entier.

- 1964, une rétrospective de son travail est inaugurée au Musée Guggenheim de New-York et en 1969 à la Fondation Maeght de Saint-Paul-de-Vence.

Le 19 Novembre 1966 a lieu l'inauguration de la rétrospective Picasso au Grand Palais à Paris (je verrai cette exposition en janvier 1967, j'ai gardé un souvenir précis de quelques tableaux).

;

En 1976, Calder assiste à une nouvelle rétrospective de ses œuvres "Calder's universe" au Whitney Museum de New-York, il meurt quelques semaines plus tard à 78 ans.

Picasso l'a précédé en 1973 à 92 ans.

Les petits-fils des deux artistes, Bernard Ruiz-Picasso et Alexander S.C.Rower, ont mis en scène, avec Claire Garnier et Emilia Philippot, expertes du Musée Picasso, les œuvres de leurs grands-pères, en un jeu de correspondance égalitaire, soixante-quatre œuvres chacun.

Je suis ressortie de cette visite sur une planète rêve la tête dans les étoiles.

Vous avez jusqu'au 25 août pour aller rêver.

photos M.PELLEVILLAIN

Calder - "Croisière" Fil de fer, bois, peinture - 1931

Calder - "Croisière" Fil de fer, bois, peinture - 1931

Picasso - Tête de femme - Fer, tôle, ressorts et passoire peinte - 1929/1930

Picasso - Tête de femme - Fer, tôle, ressorts et passoire peinte - 1929/1930

Picasso - Tête de femme - Huile et sable sur toile - 1927/1928

Picasso - Tête de femme - Huile et sable sur toile - 1927/1928

Picasso - Femme nue couché au soleil sur la plage - Huile sur toile - 1932

Picasso - Femme nue couché au soleil sur la plage - Huile sur toile - 1932

Calder - sans titre - encre sur papier

Calder - sans titre - encre sur papier

Calder - tête de femme - Fil de fer

Calder - tête de femme - Fil de fer

Picasso - Figure - Louche, griffes, bois, ficelle, clous - 1935

Picasso - Figure - Louche, griffes, bois, ficelle, clous - 1935

Picasso - Femme au fauteuil rouge - Huile sur toile - 1932/ Calder - Requin et baleine, bois exotique peint - 1933

Picasso - Femme au fauteuil rouge - Huile sur toile - 1932/ Calder - Requin et baleine, bois exotique peint - 1933

Calder - sans titre - tôle, fil de fer et peinture - 1942

Calder - sans titre - tôle, fil de fer et peinture - 1942

Picasso - Femme - Huile sur contreplaqué - 1946

Picasso - Femme - Huile sur contreplaqué - 1946

Picasso - Cercles et signes - Plume et encre de chine au verso d'une page de cataogue - 1930

Picasso - Cercles et signes - Plume et encre de chine au verso d'une page de cataogue - 1930

Calder - Bouteille en bois avec poils - bois, fil de fer - 1943

Calder - Bouteille en bois avec poils - bois, fil de fer - 1943

PICASSO-CALDER  - Musée Picasso - Avril 2019
PICASSO-CALDER  - Musée Picasso - Avril 2019
Calder - Constellation - bois, fil de fer, peinture - 1943

Calder - Constellation - bois, fil de fer, peinture - 1943

Picasso - Constellation - plume encre de chine - 1930

Picasso - Constellation - plume encre de chine - 1930

Picasso - Portrait de jeune fille - huile sur toile 1936

Picasso - Portrait de jeune fille - huile sur toile 1936

Picasso - Figure - Huile sur contreplaqué

Picasso - Figure - Huile sur contreplaqué

Détail

Détail

Calder - Josephine Baker IV - Fil de fer 1928

Calder - Josephine Baker IV - Fil de fer 1928

Calder - Le lanceur de poids - fil de fer 1929

Calder - Le lanceur de poids - fil de fer 1929

Picasso - Figure (et petit) Homme au fil de fer, Femme au fil de fer

Picasso - Figure (et petit) Homme au fil de fer, Femme au fil de fer

Picasso - Femme debout - huile sur contreplaqué - 1946

Picasso - Femme debout - huile sur contreplaqué - 1946

Picasso et Calder - Atelier
Picasso et Calder - Atelier

Picasso et Calder - Atelier

Calder - grandeur immense - pointe sèche 1935

Calder - grandeur immense - pointe sèche 1935

Picasso - sur la plage trois baigneuses - eau forte - 1932

Picasso - sur la plage trois baigneuses - eau forte - 1932

PICASSO-CALDER  - Musée Picasso - Avril 2019
PICASSO-CALDER  - Musée Picasso - Avril 2019
Calder - Casque avec deux yeux - Peinture - 1936

Calder - Casque avec deux yeux - Peinture - 1936

PICASSO-CALDER  - Musée Picasso - Avril 2019
Calder - Danseuse - 1944

Calder - Danseuse - 1944

Picasso - Petite fille sautant à la corde - 1950

Picasso - Petite fille sautant à la corde - 1950

Calder - Soufflets coniques - tôle et peinture 1956/Picasso - Tête de femme - tôle découpée - 1962

Calder - Soufflets coniques - tôle et peinture 1956/Picasso - Tête de femme - tôle découpée - 1962

Calder - Louisa's Valentine - Tôle, carton, fil de fer 1955/Picasso - Tête de femme - crayon sur papier découpé - 1962

Calder - Louisa's Valentine - Tôle, carton, fil de fer 1955/Picasso - Tête de femme - crayon sur papier découpé - 1962

Calder - Eléphant rose avec personnes roses - encre et gouache sur papier - 1967

Calder - Eléphant rose avec personnes roses - encre et gouache sur papier - 1967

Picasso - Nu couché - huile sur toile - 1967

Picasso - Nu couché - huile sur toile - 1967

Si vous voulez revoir toutes les photos en grand écran :

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

nise 10/05/2019 13:10

Je me souviens, ensemble nous avions vu une expo de Calder, sont petit cirque nous avait beaucoup amusé. Merci c'est un plaisir de le revoir .Gros bisous.

Luís filipe Gomes 27/04/2019 17:01

Merci!

jean-Marie Brochard 22/04/2019 18:19

Merci Michèle pour cette belle découverte. Et le petit cirque de Calder est un vrai plaisir !

Rufus 22/04/2019 16:01

Votre article est une merveille, chère Michèle, Almanito a raison vous nous faîtes rêver et pas seulement rêver. Pour ma part je trouve que le vainqueur de cette confrontation est Calder, Picasso n'aurait pas dû accepter un tel duel. Peut être suis je de parti pris, conquis par Calder et son cirque.
Je les avais vu en 1998 au musée d'art moderne mais ce n'était qu'un échantillon. Merci encore chère Michèle

almanito 22/04/2019 15:20

En effet on a l'impression que toute leur vie ils se sont répondu. Le petit cirque de Calder est très poétique et je trouve fascinant ce grand enfant qui met en scène son spectacle avec humour aussi. Merci Michèle pour ton enthousiasme qui me pousse à regarder des oeuvres auxquelles je n'aurais pas forcément prêté attention, le petit plus que j'ai aimé aussi, ce sont les ombres des visiteurs qui passent en arrière plan des sculptures sur certaines photos, rajoutant une part de rêve.

Articles récents