Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Voir-ou-revoir

Voir-ou-revoir

Mes visites d'expositions, de musées et autres lieux culturels.

Publié le par voir-ou-revoir
Publié dans : #Oeuvres
Apoxyomène - Musée du Louvre - 24/01/2013-2016

Après avoir parcouru les musées du monde entier en passant par le Louvre en 2013, l'Apoxyomène a retrouvé l'île de Lošinj, en Croatie, où il s'était noyé. Il trône désormais dans une salle immaculée du musée qui lui est entièrement consacré.

Apoxyomène - Musée du Louvre - 24/01/2013-2016

Je publie à nouveau son histoire. Est-il véritablement heureux dans cette salle qui ressemble à la cellule capitonnée d'un hôpital psychiatrique ? Il aurait sans doute, tout comme moi, préféré une salle ouverte sur les eaux cristallines qui l'avaient protégé durant tant de siècles.

 ______________________________________________________________________________________________

On m'appelle l'Apoxyomène de Croatie. J'ai quitté la Grèce vers la fin du IVè siècle avant JC à bord d'un navire à destination de l'Italie. Je devais servir de décor dans une villa, un jardin ou dans des thermes.
Je suis un lutteur, mes muscles du torse sont particulièrement développés par rapport à mes jambes. J'étais occupé à nettoyer mon corps après l'effort, en raclant (d'où mon nom apoxyomène qui vient du grec racler gratter), à l'aide d'un stigile, le mélange d'huile et de sable qui enduisait ma peau, lorsqu'une tempête a éclatée dans les eaux croates de la Mer Adriatique.
Pour délester le bateau on m'a jeté par dessus bord, la chute m'a arraché l'auriculaire gauche et j'ai laché mon stigile. J'ai coulé à 45 mètres de fond, les courants m'ont arraché les yeux. Ma peau de bronze s'est erodée lentement mais j'ai lutté (après tout c'était mon métier) pour conserver mon aspect.
On m'a retrouvé en 1996, les scientifiques m'ont accueilli avec une grande joie, je suis selon eux exceptionnel car dans la grande majorité mes milliers de compatriotes (les athlètes et parmi lesquels les apoxyomènes étaient une source d'inspiration pour les artistes) n'ont pas survécu à l'Antiquité. Ils ont été refondus pour récupérer le cuivre et l'étain afin de fabriquer armes, outils et vaisselles.
Je suis toujours aveugle, je ne sais pas où je suis, il y a beaucoup de monde autour de moi, le brouhaha d'un lieu vaste et clos ; j'entends les commentaires flatteurs, je n'ai donc pas trop changé, on me trouve beau. Ce doit être le jour.  Soudain un silence profond s'installe. Je retrouve la solitude et l'angoisse des profondeurs de la mer où je suis resté vingt quatre siècles. Ce doit être la nuit.
  

                                                                               
SAM_2210.JPG

 

SAM_2202.JPG    SAM 2206

SAM_2200.JPG   SAM_2201.JPG

 SAM_2204.JPG   SAM_2209.JPG

 SAM_2205.JPG   SAM_2208.JPG
Depuis 2014, Over-Blog a changé sa version. Les articles publiés auparavant ne peuvent pas être modifiés. Il est possible de rajouter du texte et des photos  mais on ne peut pas modifier le texte original ni les photos (pas de clic pour les agrandir).

Commenter cet article

Serinde 14/07/2016 15:54

Que vous dire sinon un grand merci,le seul regret est que nos "hommes"ne nous fassent plus rever.....comme cet ephebe

Cath 14/07/2016 11:52

Merci Marraine pour cette belle histoire et ce bel Athlète. Sans le naufrage de son bateau il aurait connu le même sort que les autres statues et cela aurait été dommage pour lui et pour nous.
Tendres bisous

lydia 14/07/2016 10:43

merci pour lui, effectivement il est très beau, mais un peu triste!
Je suis d'accord, la salle capitonnée.....moyen!
Son histoire, si bien contée, nous projette aussitôt sur un navire en plein milieu de la méditerranée,
sous le soleil de Grèce, joli voyage. Gros bosous

NISE 14/07/2016 09:01

Apoxyomène est aussi beau que son récit est passionnant, merci et gros bisous pour cette visite inattendue.

emma 13/07/2016 23:55

une superbe histoire comme tu sais si bien en conter. apoxyomène et stigile, grâce à toi je me couche moins bête... c'est vrai qu'il n'a pas pris une ride, depuis 25 siècles qu'il se gratte, ce bel homme (mais pourquoi a t il du rouge à lèvres ?)

Rufus 13/07/2016 19:55

C'est une très belle surprise que vous nous faites, chère Michèle, en nous donnant des nouvelles de ce bel athlète grec. Merci infiniment ! Mais ... ne seriez-vous pas un tantinet sadique : en trois ans cet individu n'a pas pris une ride, ni le moindre bourrelet; j'ai jeté un coup d'oeil sur moi, ce n'est pas mon cas. Pardonnons, merci chère Michèle.

almanito 13/07/2016 18:56

Quelle jolie présentation qui nous rend si attachant cet apoxyomène. Combien d'oeuvres magnifiques ont-elles été ainsi sacrifiées au nom des guerres des hommes. Les dieux des eaux ont eu la sagesse de le conserver assez longtemps pour qu'on le respecte enfin, pour sa beauté et pour son exceptionnelle présence parmi nous.

nise 27/01/2013 19:36

Je ne peux, chère petite soeur, qu'adhérer au beau commentaire de rufus. Je t'embrasse très fort.Nise

rufus 25/01/2013 09:12

Je m'étais promis, chère graveur, de modérer des compliments parfois excessifs . Mais là, je donnerai une note exceptionnelles à votre présentation de ce monsieur grec . Respectueusement votre
R.