Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Voir-ou-revoir

Voir-ou-revoir

Mes visites d'expositions, de musées et autres lieux culturels.

Publié le par voir-ou-revoir
Publié dans : #Expositions à Paris

VISITE DU 30.11.2011
Baselitz est né en 1938 en Saxe. De son vrai nom Hans-Georg Kern, il prend le patronyme de Baselitz en 1961 en hommage à sa ville natale Deutschbaselitz.
En 1943 Baselitz n'échappe pas à l'endoctrinement de la jeunesse hitlérienne, expérience totalitaire qui marquera ensuite son oeuvre. L'artiste dira plus tard : "mon père était nazi, mais comment peut-on m'attribuer une part de responsabilité alors que j'avais sept ans en 1945 ?"
En 1956 il entre à l'Ecole des arts plastiques de Berlin Est, mais il est bien vite renvoyé pour "manque de maturité socio-politique". Il passe àl'Ouest et ne le quittera plus.
La première exposition de Baselitz à Berlin fait scandale (l'artiste y montre entre autres "la grande nuit foutue", il est traduit en justice pour outrage aux bonnes moeurs.
Baselitz peint depuis 1960 des figures renversées (têtes en bas), c'est  l'une de ses signatures.
Nouveau scandale en 1980 à  la Biennale Venise ou il expose "Modèle pour une sculpture": un buste massif bras droit levé ou certains voient le salut hitlérien. Baselitz s'en défend et dit s'être inspiré du peuple africain des Lobi mais c'est à Hitler et à son salut que j'ai pensé en voyant cette sculpture dans la première salle de l'exposition, je n'avais alors lu aucun article à ce propos.
 
Baselitz
 En 1980 Baselitz est un peintre reconnu, la salle qui lui est assigné se prête aux volumes et non à la peinture, cette oeuvre marque le début de ses grandes sculptures taillées à coups de hache et de tronçonneuse.
 
  LES FIGURES DEBOUT
Ce sont des sortes de totems qui nous dominent  (celle ci-dessous mesure 2m50 de haut). 2278.jpg
 
LES FEMMES DE DRESDE
Cet ensemble de sculptures rend hommage aux femmes de Dresde qui après la Seconde guerre mondiale on recontruit leur ville ravagée par les bombardements. Ces têtes ont été sculptées dans les années 1990, elles mesurent entre 1 m et 1m50 de haut.
Les visages balafrés marquent la douleur de l'épreuve avec pourtant une esquisse de sourire. 
article 0510-gui-baselitz

 J'ai particulièrement aimé cette salle. ci-dessous "la rieuse" 1990 frêne et tempera.123x69x38cm
tete-jaune
   
HERITAGE EXPRESSIONNISTE
Cette tête que Baselitz a appelé "excentrique" incarne l'angoisse. Le maquillage rouge sang intensifie la violence.
1994 - 215x132x68cm
gal (4) 39

BOIS ET TISSU
L'union des deux techniques qui évoque le monde des poupées est fascinant.
                                               "chose à carreaux" 1994 104x52x52cm
baselitz-georg ding-kariert-1994-peuplier WernerGa-copie-1
Bien sûr cette sculpture m'a immédiatement emmené dans le monde des jouets par une évidence qui m'est toute personnelle : mon ours Tintin
Sans-titre-1







Mais revenons aux choses sérieuses !! et à cette sculpture de Baselitz : Armalamor 1994 - 241x100x78cm
armalamor
Dans les années 2000 les portraits  font penser à des jouets avec leurs costumes cocasses (short, maillot de bain, grosses chaussures).
mdm monchsberg baselitz meine neue mutze 2003
Georg-Baselitz-25-540x404

Les deux sculptures ci-dessous ne font pas partie de l'exposition au Musée d'Art Moderne, mais la jeune femme qui regarde donne bien la dimension gigantesque des oeuvres.robinson9-17-3

Les dernières salles montrent les sculptures de 2009 2010, personnages monumentaux, assis, la tête dans les mains.
P1040964
     
70242079
 
Un visage humain en forme de sphère
Tête G - 1987 99x65,5 x 58,5cm

tete-g
 
J'ai aimé toutes les sculptures de Baselitz que les grandes salles du Musée d'Art Moderne rendent encore plus impressionnantes mais personnellement et très subjectivement je n'ai pas beaucoup adhéré aux peintures au motif inversé et aux dessins, même si Baselitz affirme " la personne la plus stupide peut dessiner comme Raphaël : mais réaliser de vrais mauvais dessins, c'est très dur parce que cela demande beaucoup d'intelligence".
Baselitz vit et travaille près du lac d'Ammersee en Bavière et à Imperia sur la Riviera Italienne.         
      
           
               
       
 
 
   

Commenter cet article

margareth 04/12/2011 21:56

Pour moi aussi, d'emblée dans la première sculpture j'ai cru voir Hitler avant même d'avoir lu ton texte. Heureusement que tu nous permets d'apprécier la stature de ces sculptures sur la photo avec
une personne car sinon il est difficile de s'en faire une idée.

NISE 03/12/2011 20:36

Tu nous offres un remarquable livre d'images, continue tes visites, c'est passionnant!
Salut l'ami Tintin pour moi.Je t'embrasse très fort. Nise

Lucien 03/12/2011 07:52

J'ai visité cette exposition il y a un peu plus d'un mois avec ma fille ainée. Une très belle exposition, un travail impressiionnant et bien mis en valeur dans ces salles à leur dimension. Amitiés.