Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Voir-ou-revoir

Voir-ou-revoir

Mes visites d'expositions, de musées et autres lieux culturels.

Publié le par voir-ou-revoir
Publié dans : #Expositions à Paris

Le Grand Palais de Paris a été conçu pour l'exposition universelle de 1900.
La surface au sol est de
  13.500 m2 , la nef de 200 mètres de longueur, couverte d'une immense verrière s'élevant à 45 mètres sous le dome. Depuis 2007 à lieu l'exposition MONUMENTA. 
Le Centre national des arts plastiques, établissement public, opérateur du ministère de la Culture et de la Communication dans le domaine de l'art contemporain invite les artistes les plus importants de la scène internationale.
 
En 2010 l'installation de Boltanski procurait une émotion profonde allant jusqu'à l'angoisse. Pas d'angoisse avec Daniel Buren lorsque l'on pénètre dans la nef, plutôt un enchantement devant l'éclat de la lumière qui émane des disques transparents colorés.
On retrouve, dans la forêt de poteaux noir et blanc, ses tableaux de 1965 qui mêlaient formes arrondies et bandes de tailles et de couleurs diverses. 
Daniel Buren (né en1938) a agencé son installation en harmonie avec l'architecture du Grand Palais ou l'on retrouve le cercle dans la coupole, les arcades et les escaliers.
Le soleil brillait aujourd'hui à Paris et la lumière inondait la nef, jouait avec les cercles  combinant les couleurs, mélant les reflets.
On aime ou l'on n'aime pas, chacun son opinion (la critique partagée est même parfois très dure : "...l'ombre de la vulgarité entache l'ensemble, renforcée par la médiocrité de la réalisation du faux plafond ; soudures non meulées apparentes des colonnes, et films plastiques colorés mal collés sur les disques de verre"  (Télérama-Olivier Cena)   
Je n'ai pas vu de vulgarité, je n'ai pas remarqué les défauts techniques, j'ai aimé  zigzaguer dans ce labyrinthe ludique au sol coloré par la projection de la couleur (comme le font les vitraux ), rechercher les transformations de la coupole dans les cercles transparents, être surprise au fur à mesure de la montée du grand escalier par le lac multicolore où viennent se noyer les reflets de la verrière... je me suis simplement laissée porter par la lumière de ce jour ensoleillé et heureux.

 

buren20

 buren3

 buren4

 buren22

 buren1

 buren2

 buren23

 

buren19

 

buren24

 buren7

 buren9

  buren10

 buren12

 buren15

 buren17

 

Commenter cet article

lydia 30/05/2012 17:11

c'est génial!!!! en tant que provinciale je suis jalouse, les photos sont très belles et donnent l'envie de se rendre au grand palais, merci de communiquer de telles images, gros bisous à ma Maman

margareth 28/05/2012 21:09

Dans le commentaire précédent, il est question de la cabane de Buren et c'est ce à quoi me faisait penser cette "cathédrale de lumière". En réalité, je ne pense pas l'avoir vue mais plutôt avoir
écouté un reportage sur le sujet à la radio, il y a longtemps. Sur place l'impression est peut-être différente, mais sur ces photos les barres qui soutiennent les cercles colorés font penser à une
immense cathédrale où danse les rayons colorés.

Lucien 27/05/2012 09:28

Je ne suis pas allé à la Monumenta, j'ai le souvenir de l'exposition de Buren à Pompidou et aussi de cette cabane qu'il a installé au musée de la Chartreuse à Douai, tout un jeu de reflets. J'aime
aussi que tu évoques les couleurs projetées par les vitraux ... cela réveille chez moi des émotions. Bon week end et mes amitiés.

rufus 27/05/2012 05:02

Encore de votre part, chère Michèle, de très expressives photos sur l'évènement . Comme vous j'ai été sensible à ce dépaysement coloré . J'ose vous avouer que, de Buren, je préfère "les colonnes du
Palais Royal" qui font acte de présence durable . Vous restez notre chroniqueur bien aimé .