Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Voir-ou-revoir

Voir-ou-revoir

Mes visites d'expositions, de musées et autres lieux culturels.

Publié le par voir-ou-revoir
Publié dans : #Expositions à Paris

Une des expositions qui se tient actuellement au Petit Palais à Paris présente les peintres slovènes du début du XXe. La Slovénie était encore à cette époque une région de l'empire austro-hongrois (la Carniole). La capitale est Ljubljana.
On découvre d'abord deux peintres réalistes célèbres dans leur pays à la fin du XIXe : Jurij Subic (1855-1890) et Ivana Kobilca (Ljubljana 1861-1926). Tous les deux ont séjourné à Paris et  ont exposé au Salon.
Ivana Kobilca est encore la femme peintre la plus célèbre en Slovénie : un timbre représentant l'un de ses tableau (L'été, peint à Fontainebleau) fût édité en 1967, son portrait figurait sur l'ancien billet slovène de 5000 tolar.
Durant son séjour à Paris, Subic décora le plafond du cabaret Le Tambourin, 62 Bd de Clichy, en échange de ce travail il eut sans doute droit à quelques repas gratuits.

Une digression pour parler du Tambourin : ce cabaret alors très célèbre était tenu par Agostina Segaton (1841-1910) surnommée "l'Italienne". Modèle professionnel elle posait pour Manet, Corot et Van Gogh. En lui "offrant" quelques toiles par semaine les peintres obtenaient la grâce de s'asseoir  à sa table. Quand l'établissement périclita, qu'il fût vendu, les peintures mises en tas furent adjugées pour une somme dérisoire. Le Tambourin devint le cabaret de la Butte en 1893, le cabaret des Quat'Z'arts à la fin du siècle. C'est maintenant un sex-shop.

Anton Azbe (1862-1905) autre réaliste, joua un rôle important en ouvrant à Munich en 1891 une académie libre tolérant les futurs impressionnistes slovènes mais aussi des Serbes, Croates et Russes dont Kandinsky et Jawlensky. C'était un premier pas vers la Sécession (mouvement d'opposition aux idées conservatrices de l'école de peinture académique) qui allait être fondée à Munich en 1892 par Franz von Stuck, architecte, peintre et professeur renommé (Kandinsky et Klee entre autres furent ses élèves). C'est aussi à Munich qu'une revue culturelle - Jugend - (jeunesse) inspira à l'Art nouveau son nom allemand de Jugendstil. Suivraient en 1897 la Sécession de Vienne animée par Klimt, Olbrich, Moser et Hoffmann, en 1899 celle de Berlin dont l'âme fut Max Liebermann.

Après les peintres réalistes sont présentés le groupe des peintres impressionnistes dont Ivan Grohar (1867-1911), Rihard Jakopic (1869-1943), Matija Jarna (1872-1947) et Matej Sternen (1870-1949) qui ont suivi, avec plus ou moins d'assiduité, l'enseignement d'Anton Azbe à Munich. Ils s'inspirent évidemment du mouvement né en France dans les années 1860 et des diverses formes de son évolution : le divisionnisme de Seurat, les séries de Monet et l'expressionnisme de Van Gogh.

La création artistique sera dense à Ljubljana entre 1890 et 1920, l'exposition présente sculptures, illustrations d'Art Nouveau, photographies, dessins caricaturaux (Birolla, Gaspari et Hinko Smrekar fondent le groupe Vesna et collaborent avec les écrivains célèbres Zupaneie et Ivan Cankar). Un aperçu également des réalisations architecturales construites après le tremblement de terre de 1895 qui détruisit une partie de la ville. Grâce à son maire Ivan Hribar Ljubljana fut considérablement modernisée. Il fit appel à de nombreux architectes qui introduisirent comme à Prague et Vienne le style Sécession. 

Cette vie artistique slovène a été une découverte et un enchantement pour moi, je pense que je n'ai pas été la seule parmi les visiteurs et j'ai eu quelques coups de coeur.

LES REALISTES 

Ivana Kobilca - Enfants dans l'herbe
2 ivana kobilca enfants dans lherbeweb

Ivana Kobilca - L'été
1338711410

ivana kobilca denar

Jurij Subic - portrait d' Ivan Tavcar (Ecrivain et politicien,
Maire de Ljubljana de 1911 à 1921)
JurijSubic-Ivan Tavcar

Jurij Subic - départ pour la chasse
JurijSubic-Pred lovom

Anton Azbe - autoportrait
472px-Anton_A-be_1886_Avtoportret.jpg

LES IMPRESSIONNISTES
Ivan Grohar - Le Mont Kamnitnik sous la neige - 1905 - photo MP
mont-kamnitnik-web

Rihard Jakopic Village en hiver - photo MP
village-en-hiver-web

Rihard Jakopic - village vers 1904 - photo MP
village-vers-1904web

Matej Sternen - sur le divan 1909 - photo MP
sur-le-divan-web

Matej Sternen - nu allongé vers 1915 - photo MP
nu-allongéweb

Matej Sternen - jeune paysanne laçant ses chaussures 1899 - photo MP
jeune-paysanne-lacant-web

Matej Sternen - Rue à Munich 1904 - photo MP
rue-a-munich-web

DESSINS CARICATURAUX
Hinko Snrekar (1883-1942) - A genoux le monde, je suis Ivan Cankar I - 1912
photo MP
a-genoux-web


Hinko Snrekar - Ivan Tavcar en cordonnier - 1912 - photo MP
cordonnier-web

Hinko Snrekar - Exposition d'artistes sloven  - vers 1910 - photo MP
exposition-d'artistes-slovenweb

LJUBLJANA
23ljubljana1-lobrano-tmagArticle

secesija-2-d-wedam

Le pont des dragons - première réalisation importante de la Secession
pont des dragons

Le pont des dragons - Le dragon est le symbole de Ljubljana
top-sights-2-fevzer-copie-1.jpg

MES COUPS DE COEUR
Rihard Jakopic - soleil d'hiver à Gradascica - vers 1900 - photo MP
soleil-d'hiver-à-Gradascica-web

soleil-d'hiver-à-Gradascica-detail-web

Henrika Santel (1874-1940) - Petite fille rousse -  
photo MP - malheureusement l'éclairage était mauvais
petite-fille-rousseweb

detail-web

LES IMPRESSIONNISTES SLOVENES ET LEURS TEMPS (1890-1920) - 
Petit Palais Paris - jusqu'au 13 Juillet


Commenter cet article

NISE 27/05/2013 11:12

Une belle exposition qui a parfait une heureuse journée à Paris. Mes plus gros bisous en attendant la prochaine.

Titi Eli 23/05/2013 19:56

Un petit coucou ! Bisous

Titi Eli 20/05/2013 13:24

Il fait un temps propice pour aller voir une exposition !
Bonne journée. Bisous

emma 19/05/2013 10:53

un article riche et passionnant comme toujours, merci de nous offrir ces belles découvertes, à nous qui ne pouvons les voir "pour de vrai" - les douces scènes de vie à la campagne idéalisées sont
toujours délicieuses, je me demande si de nos jours on ne trouverait pas à redire sur le décolleté exagéré de la petite fille, qui joue avec un trouble à la david hamilton ; sais tu quelque chose
sur l'image des pendus, si étrange et effrayante avec ce défilé du public ? j'ai découvert avec plaisir ton travail personnel, intense et puissant, bravo, Michele

Rufus 18/05/2013 19:16

Comme toujours l'illustration de votre commentaire est remarquable . J'avouerai qu'un à priori m'empêche de courir, mais la petite fille de la fin va me faire vite changer d'avis . Merci Michèle,
que serions-nous sans vous ?

Titi Eli 18/05/2013 16:46

Magnifique exposition et très bien commentée à voir
assurément ! Bisous