Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Voir-ou-revoir

Voir-ou-revoir

Mes visites d'expositions, de musées et autres lieux culturels.

Publié le par voir-ou-revoir
Publié dans : #Expositions à Paris

J’aime le Centre Pompidou, j’aime la vue merveilleuse sur Paris depuis le dernier étage, lieu des expositions temporaires.

  paris-beaubourg

parvis

Une   gigantesque reproduction d’un autoportrait à l’eau forte ouvre l’exposition.

Lucian Freud1autoportrait 1996 - eau forte  60x43 cm

Les salles se succèdent autour de quatre thèmes : « Intérieurs/extérieurs », « Reflexion », » Reprises » et « Comme la Chair ».

 Lucian Freud est né le 8 décembre 1922 à Berlin. Son père architecte Ernst Ludwig  est le plus jeune fils de Sigmund Freud et peintre amateur. Pour échapper au nazisme en 1934, la famille s’installe au Royaume Uni.

Lucian entre en 1938-1939 à la Central School of Arts and Crafts à Londres. Dans les années 1960 il forme avec son ami  Francis Bacon et quelques autres « l’Ecole de Londres ».

En 2005 a lieu une exposition rétrospective de son œuvre à Venise.

 Ce qui revient assez souvent dans les écrits sur Lucian Freud, c’est la sensation de malaise éprouvé devant ses nus aux poses provocantes. Je n’ai pas ressenti ce malaise, j’ai surtout ressenti fortement son art de peindre. La chair est de la chair vivante qui vibre et fait vibrer ce qui l’entoure. Il la peint dans des tons rouges, sables et ocrés avec des empâtements par petites touches.  Il n’y a rien d’obscène dans ses nus, ce qui intéresse Freud c’est le coté animal des chairs affaissées et des rondeurs qu’il amplifie. Il faut être devant ses toiles,   s’en approcher, s’en éloigner, ne pas juger sur de petites reproductions. On ne peut voir  la splendeur du matelas aux raies vert olive ou repose le mollet de  Leigh Bowery (idole de la scène gay londonienne) et le merveilleux fouillis  des chiffons blancs  sous sa tête à la vue d’une image. 
Lucian Freud détail10
 détail
« Nud with leg up »

Le travail de Lucian Freud est un travail de chevalet, ses modèles sont vivants, il ne part jamais de photographies. Les poses sont prises dans son atelier, sur un lit métallique, sur un matelas au sol, sur un fauteuil rouge. Les murs sont recouverts de traces de peintures (que l’on retrouve dans les fonds de ses toiles). J’aime particulièrement les nus étendus sur les accumulations des chiffons blancs avec lesquels Freud essuie ses pinceaux.


Lucian Freud3

J’ai beaucoup admiré ses compositions et j’ai été étonnée de lire ce qu’a dit John Wonnacott à Freud « personne ne peut rivaliser avec vous pour peindre la chair mais vous êtes incapable de composer ». « Cela m’a fait plutôt plaisir,  très bien ai-je pensé parce que j’avais l’impression que la façon dont je peignais semblait malaisée un peu comme la vie peut être malaisée dit Freud ».

 

Lucian Freud4Large Interior, Notting Hill - 1998 - 215x168cm
 

 

Lucian Freud5au travail de nuit - 2005, photo de David Dawson

Lucian Freud6"Peintre surpris par une admiratrice nue" 2005 - 137x106cm


Pour ses autoportraits Freud utilise le miroir, parfois posé au sol ce qui trouble la représentation dans l’espace.

Lucian Freud2

"autoportrait reflet" - 2002 6 66x50,8

Le 13 mai 2008, un nu intitulé « Benefits supervisor sleeping », daté de 1995 est vendu aux enchères par Christie’s à Londres pour près de 34 millions d’euros : œuvre la plus chère pour un artiste encore vivant. Le modèle est  Sue Tilley   que l’on retrouve dans de nombreuses toiles.


Lucian Freud7 

Lucian Freud10"endormie près de la tapisserie aux lions" 1996 228x121cm
    

Il ne faut pas rater cette magnifique exposition , cet article n'en donne même pas une petite idée  !!! Si vous êtes à Paris ou aux environs allez y elle dure jusqu'au 19 juillet. 

Commenter cet article

marie366 05/04/2010 17:21


bn lundi de paques michelle je prefere ce peintre a bottero je crois tres grand dessinateur mm si il ns montre la laideur"en fait sous forme de beaute (à mediter) de tte façons les grds artistes st
philanthropes..et l art de transformer le bronze en or!


titi 29/03/2010 20:04


Je vais essayer d'aller y faire un tour dès que possible.


Lucien 28/03/2010 20:35


Tu en as de la chance d'être à la portée de toutes ces expositions ! A vrai dire, je n'ai pas à me plaindre, il y a de quoi voir aussi dans le Nord-Pas-de-Calais ! Merci de nous faire ces
compte-rendus. Amitiés.


NISE 28/03/2010 18:36


Coucou ma petite soeur ! C'est très beau et nous avons passé une bien agréable journée, grâce à toi je m'y replonge avec bonheur. Gros bisous


margareth 27/03/2010 07:56


Ta critique de l'oeuvre de Freud traduit tout à fait ce que je ressens devant le travail de ce très grand peintre. Je connaissais les tableaux de Sue Tilley. En fait, c'est le fils d'une amie,
étudiant dans une école d'art, qui me l'a fait découvrir il y a une dizaine d'années. Pourtant il y a quelques jours, à la radio me semble-t-il, j'ai entendu une diatribe assez violente contre cet
artiste. La personne interrogée disait que ce n'était qu'étalage de viande sans intérêt ! Malheureusement je ne pense pas pouvoir aller visiter cette exposition. Alors, merci de nous en faire
profiter.