Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Voir-ou-revoir

Voir-ou-revoir

Mes visites d'expositions, de musées et autres lieux culturels.

Publié le par voir-ou-revoir
Publié dans : #Oeuvres

Département des sculptures. Marie-Madeleine est là, immobile, protégée par les murs de verre ; il est impossible de passer devant elle sans être saisie par sa beauté. Impossible aussi de ne pas dialoguer avec elle, dialogue intérieur et silencieux comme le monde clos dans lequel elle se trouve enfermée.
SAM_2217.JPG

"D'où viens-tu Marie-Madeleine ?
Je suis née à Magdalena sur la rive occidentale du lac de Tibériade.
Il me semble que longtemps on t'a attribué des actes accomplis par d'autres femmes.
Il est vrai, on m'a dit être Marie de Béthanie, soeur de Lazare ; également la prostituée anonyme qui chez Simon le Pharisien inonde de parfums les pieds du Seigneur puis les essuie avec ses cheveux, et enfin Marie Magdalena guérie par Jésus des démons qui l'habitaient. Parfois même on ajouta une quatrième femme, Marie l'Egyptienne.
Et alors ? qui es-tu vraiment ?
Je suis unique et composite à la fois, après un long débat ma légende ne pouvait être modifiée et je suis Marie de Magdalena, image exemplaire de la pécheresse repentie et sanctifiée.
Comment es-tu arrivée en France ?
J'étais présente à la crucifixion du Christ, à la mise au tombeau, j'ai été la première à le voir après sa résurrection. Je ne me souviens plus très bien comment je suis arrivée en Provence. J'ai accosté aux Saintes-Maries-de-la-Mer avec mon frère Lazare et ma soeur Marthe. Nous avons converti à la foi chrétienne de nombreuses populations. Puis je me suis retirée du monde durant trente ans pour faire pénitence dans la grotte de La Sainte Baume. Sept fois par jour les anges me transportaient au Paradis pour me faire entendre les choeurs célestes. Je suis morte à Aix en Provence les anges m'y ont portée pour une dernière communion par l'évêque d'Aix, Maximin.
Il y a de nombreux pélerinages à La Sainte-Baume, mais aussi à Vezelay ?
La légende de Vézelay a été forgée par les moines pour expliquer la présence de reliques dans leur église. En 1037, l'abbé Geoffroy réforma l'abbaye et exposa mes reliques, des miracles se produisirent, les pèlerins affluèrent et l'église à l'origine sous l'invocation de Sainte Marie, passa sous mon patronage.
Tu es vraiment merveilleusement belle, le sculpteur qui t'a évoquée a su saisir ton expression recueillie d'extase mystique et donner à ta magnifique chevelure dorée qui se déploie sur ton corps toute la symbolique du rayonnement de ta sainteté.
On m'admire beaucoup, mais mes formes féminines non dissimulées me confèrent une image quasi profane depuis que j'ai perdu les anges sculptés qui m'accompagnaient.
Je ne trouve pas que ton image soit profane, ton visage doux et ton corps ciselés dans le tilleul et recouverts d'une polychromie originale pâle font de toi une beauté raffinée.
Avant mon repentir on me représente parée, fardée, confondue avec Vénus, on ajoute aussi à mon image un vase à parfums, un miroir de courtisane ou une tête de mort symbole de ma méditation à La Sainte Baume, mais tout compte fait je me préfère ainsi."

Dans la salle le silence retombe, lourd. Elle me fascine tant cette sculpture de Marie-Madeleine.      
                                                                                                                                             MP
 
SAM_2216.JPG


SAM_2220.JPG

SAM_2218.JPG

Commenter cet article