Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Voir-ou-revoir

Voir-ou-revoir

Mes visites d'expositions, de musées et autres lieux culturels.

Publié le par voir-ou-revoir
Publié dans : #Musées Parisiens

Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879) est connu pour ses nombreuses restaurations de monuments dont quelques-unes des plus célèbres : Notre-Dame de Paris et la Sainte Chapelle, la cité de Carcassonne (Aude), le château de Pierrefonds (Oise). Il l'est moins comme initiateur en 1855 de l'ambitieux projet de présenter au public les trésors de l'art sculptural et monumental français du Moyen-âge au XIXe siècle sous forme de moulages à l'échelle 1.    

Statue d'Eugène Viollet-le-Duc en haut de Notre-Dame de Paris
- photo Web
1200px-Notre-Dame de Paris 086

Les premiers moulages monumentaux sont réalisés en 1879 et le Musée de Sculpture Comparée ouvre ses portes en 1882 au Palais du Trocadéro (construit pour l'exposition universelle de 1878).       
photo web
1pcscult

En 1937, le Palais du Trocadéro est détruit. De nouveaux bâtiments sont édifiés pour l'exposition universelle : c'est l'actuel Palais de Chaillot. Parallèlement le Musée de la Sculpture Comparée devient le Musée des Monuments Français avec la création d'une "galerie des peintures murales", initiée par Paul Deschamps (Conservateur du musée). La nouvelle galerie présente au public des copies grandeur réelle des fresques les plus représentatives de l'art mural.

Le Palais de Chaillot vu de l'esplanade du Champ de Mars. le Musée des Monuments Français est à droite. photo Web
1chail2

Les deux galeries occupent, à partir de 1945, l'aile gauche du Palais de Chaillot qu'elles partagent avec le Théâtre du même nom. En 1995 le Musée des Monuments Français ferme ses portes. Après dix ans de travaux le nouveau musée est inauguré  en septembre 2007.
Une "galerie d'architecture moderne et contemporaine" (de 1850 à nos jours) est venue s'ajouter aux deux collections du Musée des Monuments Français. Elle présente des maquettes, dessins, documents numériques, photographies, etc. Ces trois département forment la Cité de l'Architecture et du Patrimoine.
La Cité accueille des expositions temporaires :  actuellement "1925, quand l'art déco séduit le monde" . Je me proposais d'aller la voir, je ne pensais pas trouver autant de monde. Renonçant à la file d'attente j'ai opté pour "revoir" le Musée des Monuments Français.
C'est toujours un grand plaisir d'aller en quelques pas d'Autun à Vézelay, de Reims à Bourges, de Poitiers à Strasbourg, de voyager du XIIe au XVIIIe siècle à la rencontre des portails de cathédrales, des statues, des chapiteaux,  des piliers et gargouilles.
Il est évident que ces moulages de plâtre manquent un peu d'âme : on ne perçoit pas le grain de la pierre ou le satiné du marbre. L'apparence des oeuvres originales est donnée par une patine constituée d'argile, d'un liant et d'un pigment. Après un estampage à la terre, l'oeuvre étant protégée par du talc ou de la graisse,  les moulages sont faits par morceaux, joints au dos et fixés sur une structure portante avec de la filasse et du bois. Le moulage est ensuite retravaillé en façade pour masquer les raccords. Mais l'ensemble est tout de même impressionnant et a l'avantage de nous montrer de près ce qui n'est pas toujours à portée du regard.
L'accès aux peintures murales est mal indiqué : il faut monter au premier étage, traverser la galerie d'architecture moderne (de là la vue sur Paris et la Tour Eiffel est superbe), puis repérer le passage qui mène à la collection, et c'est alors quasiment en solitaire que l'on peut admirer les 400 copies planes ou en volumes (voutes, colonnes, chapiteaux). Là aussi c'est une promenade à travers la France et les siècles (du XIe au XVIe).
Pour terminer la visite ne pas omettre d'aller à la bibliothèque où se trouve l'une des pièces maîtresses de la collection : la reproduction à l'identique de la peinture murale de la voûte de l'Abbaye de Saint-Savin-sur-Gartempe.

Nota - Photo MP lorsqu'il  n'y a pas l'indication "photo web"

Vu sur Paris de l'intérieur du Musée - 
22

23

GALERIE DES MOULAGES  -
   
MOISSAC (Tarn et Garonne) Portail de l'Eglise Abbatiale Saint Pierre - 1120-1130 -
01

AUTUN (Saone et Loire) - Tympan du portail de la façade occidentale de la Cathédrale Saint-Lazare 
Le jugement dernier - vers 1125-1135 
02
Saint-Michel, face aux démons, pèse les âmes des Damnés
03
Les Elus sont accueillis par Saint-Pierre
04
Linteau du portail latéral - La tentation d'Eve. Le corps d'Eve rare exemple d'un nu à
l'époque médiévale épouse le cadre du support.
05

VEZELAY (Yonne) Basilique Sainte-Marie-Madeleine - Portail central du narthex de la façade occidentale - 1125-1130
La Basilique a été sauvée de la ruine grâce à l'action de Prosper Mérimée et d'Eugène Viollet-le-Duc. Ce chantier engagé dès 1840 compte parmi les premiers travaux de l'architecte.
06

CLUNY (Saône et Loire) Eglise Abbatiale Saint-Pierre-Saint-Pol - fin XIe - un chapiteau de la nef - le sacrifice d'Isaac
07
       

09
          
REIMS (Marne)  Cathédrale Notre-Dame - Revers du portail central de la façade occidentale - La communion des chevaliers 1250-1260
10

POITIERS (Vienne) Palais de Justice - Cheminée - Jeanne de Boulogne -1326-1360   
13

SAINT MIHIEL - Meuse - Eglise Saint-Etienne 1554-1564 - Enfeu bas côté sud. La mise au tombeau. Les personnage sont plus grands que nature.
14

BOURGES  (Cher)  - Hôtel Jacques Coeur - 1443 - 1451 - Allège des fenêtres sur la façade sur cour        
15-bis

15-ter

BOURG EN BRESSE (Ain) Monastère de Brou - Sibyle Agrippa du tombeau de Philibert II le Beau, Duc de Savoie. Choeur de
l'église 1480 -1503
16-copie-1.jpg
   
    
16bis


17

PARIS - Fontaine des Innocents - Nymphes 1547
18


19

PARIS - Arc de Triomphe Place de l'Etoile 1806 - 1836 - Tête de la Renommée dite la "Marseillaise" exécuté par François Rude, c'est l'épouse du sculpteur qui aurait posé.
20

GALERIE DES PEINTURES MURALES

ROCAMADOUR (Lot) Chapelle Saint-Michel semi troglodytique XIIe

24

24bis

CRESSAC (Charente) Chapelle des templiers - mur nord - Chevalier poursuivant un cavalier - fin XIIe
25ter
   
25bis

CAHORS (lot) Cathédrale Saint-Etienne - 1080 - 1135 - Coupole - photo Web
La copie des fresques est présentée à 14 m du sol alors que dans la réalité la coupole est à 30 m, le diamètre est conservé.

Cite de l architecture et du patrimoine coupole cathedrale

TAVANT (Indre et Loire) Chapelle Saint Nicolas - crypte - fin XIe   
img-5-small480

KERNASCLEDEN (Morbihan) Eglise Notre-Dame - voute 1420 1464 - photo web
kernascleden-voute phb 20af9

SAINT-SAVIN-SUR-GARTEMPE (Vienne) - Abbaye Xe- La reproduction à l'identique de la peinture de la voute dans la
bibliothèque est l'une des pièces maîtresses du musée.
26
Voute de Saint Savin  réelle - hauteur 13 à 16 mètres -  photo web
Saint-Savin_nef.jpg

CITE DE L'ARCHITECTURE ET DU PATRIMOINE
Musée des Monuments Français

Entrée Principale Pavillon de Tête
1 place du Trocadéro
75016 PARIS
Si vous aimez ce blog, et afin de me faciliter la diffusion de la parution des articles,  inscrivez vous à la newsletter (en haut à droite - entrer votre mail - vous recevrez  une demande de confirmation). Cette inscription ne génère pas de publicité intempestive. Par avance merci.
Michèle Pellevillain 
  

Commenter cet article

Nise 19/02/2014 19:57

Je viens de passer un délicieux moment à parcourir ton bel et si intéressant reportage. Je t'embrasse très fort tu restes inégalable.

titi 19/02/2014 10:23

Pour moi le Trocadero c'est un vieux souvenir de mes débuts
à Paris j'habitais chez une tante pas loin du Trocadero
et j' allais souvent me reposer dans le square, au TNP aussi
et bien sûr au Musée et à l'aquarium. Merci de nous faire profiter de toutes ces expo ! Bonne journée !

Jean-Marie brochard 18/02/2014 11:20

Ce musée est extraordinaire. Parcourir la France en un seul lieu, c'est très pratique. Le dépaysement est total surtout quand on parcourt l'espace des peintures où l'on est totalement immergé dans
l'architecture ; tellement loin de Paris !
l'appartement de la Cité Radieuse de Le Corbusier a aussi été une belle découverte lors de ma dernière visite.
Merci Michèle.

henri 17/02/2014 20:57

bonsoir Michèle.que de merveilles ont su crèé nos anciens.merci de les faire revivre.bises.henri

lydia 17/02/2014 18:10

Je sais où j'irais à Paris la prochaine fois que je viendrais faire un bisous à mes amours de Parents!!!
C'est fabuleux!!!
Bravo ma petite maman!!

Rufus 17/02/2014 16:11

Merci une fois de plus Michèle : avec vous, nous découvrons beaucoup, mais nous revoyons aussi, tout neuf, ce que nous avons aimé, vu et revu. Ce musée m'est précieux par les souvenirs de mes
accompagnants dans un lieu tout de même assez magique. Merci une fois encore et s'il vous plait à bientôt.