Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Voir-ou-revoir

Voir-ou-revoir

Mes visites d'expositions, de musées et autres lieux culturels.

Publié le par voir-ou-revoir
Publié dans : #Expositions à Paris

Né à Melbourne en 1958, Ron Mueck fut d'abord créateur et animateur de marionnettes pour la télévision et le cinéma. En 1996 il réalise une sculpture d'un mètre de long, "Dead Dad" représentant le cadavre de son père. Cette oeuvre le propulse dans le milieu de l'art contemporain. Il se consacre alors totalement à la sculpture et expose à la 49e Biennale de Venise "Boy", cinq mètres de haut, qui connait un immense succès.

Ron-Mueck-Boy2
L'hyperréalisme des sculptures de Ron Mueck est poussé à l'extrême et s'applique au moindre détail du corps humain. Sa particularité tient aussi à la dimension de ses oeuvres : reniant la normalité Ron Mueck créé des géants ou des nains.
A priori Ron Mueck a tout d'un sculpteur classique. Il travaille d'après dessins, photos ou modèles vivants, s'inspirant de bandes dessinées, de l'histoire de l'art, de fables ou de légendes. Ses modelages confectionnés en argile par accumulation de matière sont ensuite moulés en plusieurs morceaux avec du silicone souple et du plâtre. Après démoulage il obtient les moules "en creux" qui sont enduits couche après couche de polyester puis eux mêmes démoulés pour obtenir au final, et reliés entre eux, l'oeuvre.
C'est une technique courante.... et pourtant le moulage qui paraît simple pour une oeuvre de dimension raisonnable, l'est beaucoup moins pour les oeuvres gigantesques. Le film de Gautier Deblonde, "La création dévoilée", présenté à la Fondation Cartier est sur ce point passionnant. On y voit Ron Mueck dans son atelier londonien travailler notamment sur sa sculpture gigantesque "Couple under umbrella".
Après avoir réalisé un modelage de son sujet en petites dimensions, Ron Mueck prépare l'exécution à la taille gigantesque. Il réalise d'abord le squelette de la sculpture : une armature de bois et fils de fer grillagés qui donne le volume. Aidé de ses assistants, il colle des bandelettes qui sont ensuite recouvertes d'argile. Ron Mueck travaille alors l'argile avec sa précision hyperréaliste. L'énorme sculpture terminée, viennent les moulages successifs, mais sa taille génère un remarquable défi technique pour la séparation des différentes pièces et l'envergure des moules. C'est un travail de longue haleine : en dix sept ans Ron Mueck n'a réalisé qu'une quarantaine de sculptures.
L'exposition de la Fondation Cartier présente neuf oeuvres dont la plus importante est  "Couple under an Umbrella". A sa vue je n'ai pas ressenti à proprement parlé une émotion, plutôt une crainte devant son gigantisme. Transportée dans un monde de géants mes délires d'enfant ont resurgi. En m'approchant j'ai oublié l'appréhension pour m'attacher aux détails : le grain de la peau, les veines qui transparaissent, les plis aux articulations, le duvet des jambes, les pieds et les mains remarquables, les cheveux qui ont été plantés un à un.
Puis ma crainte a totalement disparu, le couple est profondément humain, les visages expriment la sérénité. L'homme allongé regarde au loin, sa tête repose sur la cuisse de la femme et leurs bras liés sont une preuve de tendresse et d'intimité.
6
5
Couple under an umbrella - matériaux divers - 300x400x350 environ1234
Deux autres grandes oeuvres :

"Still Life", inspiré à Ron Mueck par la grippe aviaire, ne m'interpelle pas
matériaux divers 215x89x50cm

11
"Mask II" qui semble être un autoportrait . Là aussi l'angoisse me saisit 11bis 12 13

 

Les six autres oeuvres sont de petites dimensions
Woman with shopping - matériaux divers - 113x46x30cm910
Woman with Sticks - matériaux divers - 170x183x120cm78
Youth - matériaux divers - 65x28x16cm1516
"Man in a boat"(la barque 425cm L) et "Drift"  accroché au mur (118x96x21cm)matériaux divers 
14Ron-Mueck-Drift-540x810.jpg

Young couple - matériaux divers - 89x43x23cm17.jpg18
voir une vidéo sur le modelage de "Young Couple"cliquer sur link

Ron Mueck avait exposé à la Fondation Cartier en 2005, c'était se première exposition personnelle en France. Le succès avait été immense et c'est encore à ce jour l'exposition la plus fréquentée dans l'histoire de la Fondation. Elle sera sans aucun doute supplantée par l'actuelle (prolongée jusqu'au 27 octobre 2013-elle a commencé le 16 avril). Cela n'a rien d'étonnant car Ron Mueck fait surgir le rêve et ses oeuvres parlent d'elles-mêmes. Pour ma part si ses sculptures achevées ne m'ont pas laissé indifférente, c'est surtout son travail, et sa quête acharnée de la perfection, révélés par le film de Gautier Deblonde, qui m'ont le plus marquée.

    voir une vidéo sur l'installation de l'exposition : cliquer sur  link

D'autres sculpteurs hypérréalistes ont précédé Ron Mueck, parmi eux Duan Hanson (1925-1996) célèbre dans les années 1960 dont l'inspiration couvrait tous les sujets qui dérangent duan hansonet d'autres moins connus sont contemporains de Ron Mueck  comme Jamie Salmon qui sculpte des géants:jamie salmonet Jackie K Séo qui sculpte des nains :jackie k seo
Fondation Cartier - 261 Bd Raspail - PARIS 75014 - Métro Raspail - Tous les jours sauf lundi de 11 h à 21 h
Entrée 10,50 € - tarif réduit 7 € -
Il y a de plus en plus de monde, la file d'attente est importante.   

Nota - toutes les photos proviennent d'internet 

Commenter cet article

Ron Mueck 16/01/2015 19:05

Merci pour cet article fort intéressant et surtout vos photos sont a couper le souffle. J'ajoute votre blog à mes favoris.

Gérard Méry 26/08/2013 22:09

J'avais entendu parlé de ce sculpteur hors normes, merci pour ce billet sur ses oeuvres, le tout très intéressant notamment les vidéos.

nanard 26/08/2013 09:23

superbe reportage à voir ou revoir!
au revoir!

rufus 22/08/2013 18:31

Votre choix d'illustrer votre article, dès son début,par "Boy", aux dimensions ahurissantes, est génial.
J'ai eu la chance de pouvoir parcourir l'expo. de 2005, j'avais été moins conquis qu'au cours de mes deux visites de cette année, et contrairement à vous, je n'ai pas tremblé.
Il est vrai que le couple sous son parasol ne s'est pas intéressé à moi, moi qui n'a pas votre notoriété.

Cath 21/08/2013 12:46

Amazing ! C'est epoustouflant de verite ! L homo sapiens du XXIe siècle decortique et reproduit dans ses moindres details. Je suis d'accord certaines sont derangeantes et quand je vois la femme au
fagot de bois je me dis que j'aurais pu lui servir de modele et qu'il est plus que temps que je me reprenne en main.... sic !
Merci Marraine et Gros Bisous

margareth 20/08/2013 07:57

C'est vraiment étonnant, non seulement de gigantisme, mais aussi d'expression, d'observation presque clinique de l'homme ou de l'animal. Ses petits sujets ne sont pas moins remarquables dans la
mesure où nous retrouvons le même souci du détail conforme à la réalité. Je me demande toutefois comment ces sculptures vieilliront.

emma 19/08/2013 20:15

étonnant, fascinant, troublant et sans nul doute dérangeant - quel talent ! une expo que j'aurais vraiment aimé voir "en vrai " pour ressentir tout cela, merci Michele pour tes super reportages

NISE 19/08/2013 20:11

Coucou petite soeur,voilà une impressionnante représentation de nos congénères, j'ai beaucoup apprécié la séquence vidéo sur le modelage du visage, si tu savais comme j'aurais laisser de bon coeur
mon activité du jour contre la volupté d'une séance de tripatouillage dans l'argile .Misère!Je suis vraiment incorrigible.Mille bisous.

Titi Eli 19/08/2013 15:41

Quel travail ! Sur you tube on le voit au travail c'est impressionnant.bonne soirée !