Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Voir-ou-revoir

Voir-ou-revoir

Mes visites d'expositions, de musées et autres lieux culturels.

Publié le par voir-ou-revoir
Publié dans : #Expositions à Paris

        
Zeng Fanzhi est né en 1964 à Wuhan en Chine. Formé à l'Ecole des Beaux-Arts de sa ville natale il découvre l'art contemporain chinois et occidental . On décèle dans son travail les influences de Bacon, Pollock et Warhol.
Avec quelques unes de mes photos, je vous propose de visiter cette exposition telle que je l'ai parcourue.
 L'accrochage des oeuvres de l'ensemble de sa carrière est fait à rebours de 2013 à 1990. J'ai surtout été impressionnée par les grands paysages du hall et de la première salle. 

   
2013 untitled, réalisé pour le hall de l'exposition


2013-untilted.jpg

Zeng Ganzhi peint l'entremêlement des branches et lianes  avec un pinceau dans chaque main, une main travaille de façon précise, l'autre plus librement.

2012 - untitled
2012-untilted.jpg

2012 - Untitled
2012-untilted2.jpg
    
2012 pure lande 
2012-pure-land.jpg

Détail
03.jpg

2012 - hare - inspiré par le dessin d'Albrecht Dürer

    2012 hare

détail
05

2009 - Self portrait
2009 self portrait

2005 - Night
    2005-night.jpg

2004 - Portrait
2004-portrait.jpg
détail
c13.jpg

2044 Idealism
2004-idealism.jpg
   
2003 - watermelon - La pastèque apparaît souvent dans les tableaux de Zeng Fanzhi :  souvenir d'un voyage au cours duquel il s'est nourri presque exclusivement de pastèque ; il avait alors 17 ans.
2003-watermelon.jpg

2001 - The last supper - deux symboles :  l'oeuvre de Leonard de Vinci, La Cène, et allusion politique (foulards rouges). La pastèque fait office de pain et de vin.
2001-the-last-supper.jpg

c31.jpg

MASQUES - Zeng Fanzhi s'installe à Pekin en 1994. Il se sent isolé dans cette grande métropole qui compte déjà dix millions d'habitants. Il réalise que "personne ne peut vivre sans masque" et que la personnalité des gens qu'il croise n'est jamais dévoilée au grand jour.

1997 - masque 8
1997-mask-8.jpg

1996 - Mask 6
1996-mask-6.jpg
           
1994 Mask 13

1994-mask-13.jpg

Dans la dernière salle  : les premières oeuvres de Zeng Fanzhi. L'influence de Chaïm Soutine apparaît évidente.
La série des "Hopitaux" débute en 1991. Zeng Fanzhi habite à proximité d'un hôpital et c'est le seul endroit où les étudiants peuvent disposer d'une salle de bain : il s'y rend quotidiennement et peint Hospital Triptych n°1 à l'occasion de son diplôme. Le centre  du triptyque est conçu comme une Piétà.

1992 - Meat

1992-meat.jpg


1991 - Hospital Triptych
1992-hospital-triptyque.jpg

1990 untitled
1990-untitled.jpg

1990 - The man in melancholy
1990-a-man-in-malancholy-copie-1.jpg

Très intéressante exposition par la diversité des thèmes et des techniques.
Jusqu'au 16 Février 2014 - Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris.
                                               
                                                        °°°°°°°°°°°°

En ce moment également au MAM et jusqu'au  9 février :
DECORUM TAPIS ET TAPISSERIES D'ARTISTES.

Du plaisir à se promener parmi les centaines de créations : tapis, tapisseries, sculptures textiles.

Deux grandes tapisseries de Picasso.

tapisserie-picasso2-copie-1.jpg

tapisseries-picasso.jpg
   

Commenter cet article

marie366 20/12/2013 09:58

grand artiste merci de ns faire decouvrir de si belles choses et tes impressions! ses personnages me font penser à keenan cahill lol mais c remarquable!je passais aussi te souhaiter de joyeuses
fetes de noel michele à bientot bizes

NISE 16/12/2013 19:44

Impressionnante cette exposition elle ne laisse pas indifférent,les grands paysages son superbes. Je sais que tu étais à Paris aujourd'hui, j'ai hâte de découvrir ton nouvel article, sans doute le
dernier de cette année. Merci pour tout ce travail. Je t"embrasse très fort.

lydia 16/12/2013 18:38

coucou, effectivement très intéressante exposition, je ne suis vraiment sensible qu'à ses dernières toiles, mais,l'évolution de sa technique et de ses sujets m'interpelle!! bisous

emma 14/12/2013 19:01

je suis fascinée par le monumental "pure land" qui doit être d'un effet décoratif impressionnant, et cette série de branchages oniriques et un peu inquiétants ; les personnages pas trop - merci,
Michele

rufus 14/12/2013 18:14

J'ai vu cette très prenante exposition fin novembre, j'ai gardé de cette journée un souvenir qui ne passera pas. Il passera encore moins à cause de vous chère Michèle, et de vos magnifiques photos.
Merci, merci !

Titi Eli 14/12/2013 13:57

Super reportage, bravo l'artiste ! Quel travail surtout pour les paysages ! Bonne journée !

Lucien 14/12/2013 13:50

Peindre (ou dessiner) à deux mains, c'est une expérience très intéressante. Les deux mains n'ont pas tout à fait le même point de vue, pas tout à fait les mêmes choses à dire ! Amitiés.

Ariello Monique 14/12/2013 09:24

Merci encore une fois, Michèle. Reportage magnifique, explosion de la violence intérieure de cet artiste, on reste impressionnés...même si l'on aspire à contempler des choses plus sereines...
amicalement Monique