Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Voir-ou-revoir

Voir-ou-revoir

Mes visites d'expositions, de musées et autres lieux culturels.


JOAN MIRÒ - Grand-Palais Paris - Octobre 2018

Publié par voir-ou-revoir sur 9 Octobre 2018, 12:53pm

Catégories : #Expositions à Paris

            "Les gens comprendront de mieux en mieux que j'ouvrais des portes sur un autre

                                                                                                                                            avenir.

                                                               contre toutes les idées fausses tous les fanatismes"

Joan Mirò

 

Cette impressionnante exposition nous fait entrer dans le pays de Mirò, dans un pays nommé "Poésie". Mirò avait tissé des liens d'amitiés avec un cercle de poètes et leur poésie : celle de Raymond Queneau, fantaisiste et malicieuse, celle de Max Jacob qui affirmait "l'art est un jeu, tant pis pour celui qui s'en fait un devoir", celle de Tristan Tzara fondateur du mouvement Dada, de Robert Desnos "J'ai tant rêvé de toi que tu perds de ta réalité", et aussi d'Antonin Artaud, Michel Leiris, Georges Bataille, Armand Salacrou. C'est ce monde qui s'offre à nous.

Il faut suivre Mirò dans ses ruptures, ses tournants, naviguer entre les tableaux vivement colorés, encombrés de signes, de formes, d'objets fantastiques, ceux aux fonds ocres où flottent des tâches fantomatiques, ceux qu'il décline en séries selon les "périodes", ceux monumentaux et sublimes, jusqu'à ceux des années 1970, lacérés au couteau et brûlés au chalumeau.

Dès 1920 Mirò exprimait sa volonté "d'assassiner la peinture", en cela il rejoignait son ami Picasso ("un tableau était une somme d'additions. Chez moi, un tableau est une somme de destruction")avec lequel il entretenait une amitié et un profond respect réciproque. Une magnifique photo montre les deux catalans côte à côte, deux grands maîtres du XXe siècle.

Les sculptures en bronze que l'on peut admirer, sont constituées d'assemblages d'objets hétéroclites, parfois peintes de couleurs vives. Elles peuvent aussi être en rondeurs monumentales, issues de petites sculptures modelées dans la glaise par Mirò. "Mirò est ce sculpteur ivre qui titube et ne tombe pas" disait Jacques Dupin. Il faudrait aussi parler de Mirò céramiste, graveur, lithographe...

Je vous laisse entrer en "Poésie", comme je vous avais laissé entrer en "silence" pour l'exposition Zao Wou Ki, et suivre le parcours de l'exposition en photos.

Joan Mirò est né à Barcelone le 20 avril 1893 et mort à Palma de Majorque le 25 décembre 1983.

cliquez sur les images pour agrandircliquez sur les images pour agrandir

cliquez sur les images pour agrandir

La Rose - 1916 - Huile sur carton

La Rose - 1916 - Huile sur carton

Portrait de Vicens Nubiola - 1917 - (Homme à la pipe) Huile sur toile

Portrait de Vicens Nubiola - 1917 - (Homme à la pipe) Huile sur toile

Portrait d'une danseuse espagnole - 1922 - Huile sur toile - Musée Picasso Paris

Portrait d'une danseuse espagnole - 1922 - Huile sur toile - Musée Picasso Paris

Nu debout - 1918 - Saint Louis Museum Missouri

Nu debout - 1918 - Saint Louis Museum Missouri

Autoportrait - 1919 - Huile sur toile - Musée Picasso Paris

Autoportrait - 1919 - Huile sur toile - Musée Picasso Paris

Le potager à l'âne - 1918 - Huile sur toile - Stockholm

Le potager à l'âne - 1918 - Huile sur toile - Stockholm

Mont-Roig église et village - 1919 - Huile sur toile - Fondation Miro Barcelone

Mont-Roig église et village - 1919 - Huile sur toile - Fondation Miro Barcelone

La Ferme - 1921-1922 - Huile sur toile - National gallery Washington

La Ferme - 1921-1922 - Huile sur toile - National gallery Washington

Le cheval, la pipe et la fleur rouge - 1920 - Huile sur toile - Philadelphie

Le cheval, la pipe et la fleur rouge - 1920 - Huile sur toile - Philadelphie

Intérieur - La fermière - 1922/1923 - Centre Pompidou

Intérieur - La fermière - 1922/1923 - Centre Pompidou

 Peinture - 1925 - collection particulière

Peinture - 1925 - collection particulière

Le Carnaval d'arlequin - 1924/1925 - Huile sur toile - New York

Le Carnaval d'arlequin - 1924/1925 - Huile sur toile - New York

JOAN MIRÒ - Grand-Palais Paris - Octobre 2018JOAN MIRÒ - Grand-Palais Paris - Octobre 2018
JOAN MIRÒ - Grand-Palais Paris - Octobre 2018
Peinture - La tache rouge - 1925 - Huile et pastel sur toile -  Peinture - La tache rouge - 1925 - Huile et pastel sur toile -

Peinture - La tache rouge - 1925 - Huile et pastel sur toile -

L'addition - 1925 - Huile sur toile - Centre Pompidou

L'addition - 1925 - Huile sur toile - Centre Pompidou

Paysages - 1927 - Bâle

Paysages - 1927 - Bâle

Intérieur Hollandais - 1928 - Miro exécute une trilogie sur ce thème à partir de cartes postales achetées dans les musées - chaque détail truculent cache le calcul précis de la construction et la répartition des aplats de couleurs

Intérieur Hollandais - 1928 - Miro exécute une trilogie sur ce thème à partir de cartes postales achetées dans les musées - chaque détail truculent cache le calcul précis de la construction et la répartition des aplats de couleurs

Chien aboyant à la lune - 1926 - Huile sur toile - Philadelphie

Chien aboyant à la lune - 1926 - Huile sur toile - Philadelphie

Le Cheval de cirque - 1927 - Washington - Miro exécute deux séries de peintures autour du thème des Fratellini -
Le Cheval de cirque - 1927 - Washington - Miro exécute deux séries de peintures autour du thème des Fratellini -

Le Cheval de cirque - 1927 - Washington - Miro exécute deux séries de peintures autour du thème des Fratellini -

Peinture - Le cheval de cirque - 1927 - collection particulière

Peinture - Le cheval de cirque - 1927 - collection particulière

L'objet du couchant - 1935/1936 - Tronc de caroubier - ressort de sommier - brûleur à gaz - châine  - manille et ficelles - Centre Pompidou

L'objet du couchant - 1935/1936 - Tronc de caroubier - ressort de sommier - brûleur à gaz - châine - manille et ficelles - Centre Pompidou

Peinture - 1933 - New York - Collection particulière

Peinture - 1933 - New York - Collection particulière

Peinture - 1934 - (escargot, femme, fleur, étoile) Cette toile est accroché au Musée Sofia à Madrid face au "Guernica" de Picasso - C'est une oeuvre majeure et synthétique des travaux antérieurs de Miro

Peinture - 1934 - (escargot, femme, fleur, étoile) Cette toile est accroché au Musée Sofia à Madrid face au "Guernica" de Picasso - C'est une oeuvre majeure et synthétique des travaux antérieurs de Miro

Chien aboyant au cerf volant - Huile sur toile - Los Angeles

Chien aboyant au cerf volant - Huile sur toile - Los Angeles

Tête d'homme - Huile et vernis sur carton contrecollé sur un panneau de bois -                   Centre Pompidou

Tête d'homme - Huile et vernis sur carton contrecollé sur un panneau de bois - Centre Pompidou

Le vol d'un oiseau sur la plaine II - 1939 - Huile sur toile - Monaco -
Le vol d'un oiseau sur la plaine II - 1939 - Huile sur toile - Monaco -

Le vol d'un oiseau sur la plaine II - 1939 - Huile sur toile - Monaco -

Peintures sur masonite (isorel) - 1936 - Monaco -
Peintures sur masonite (isorel) - 1936 - Monaco -

Peintures sur masonite (isorel) - 1936 - Monaco -

Femme et oiseaux - 1940 et Femmes encerclées par le vol d'un oiseau 1941 - gouache et huile sur papier -
Femme et oiseaux - 1940 et Femmes encerclées par le vol d'un oiseau 1941 - gouache et huile sur papier -

Femme et oiseaux - 1940 et Femmes encerclées par le vol d'un oiseau 1941 - gouache et huile sur papier -

Femme en révolte - 1938 - gouache, pastel et fusain sur papier - New York -
Femme en révolte - 1938 - gouache, pastel et fusain sur papier - New York -

Femme en révolte - 1938 - gouache, pastel et fusain sur papier - New York -

cliquez sur les images pour agrandir
cliquez sur les images pour agrandir

cliquez sur les images pour agrandir

Miro et Josep Llorens i Artigas - Tête d'Ubu - 1971/1972 - terre cuite

Miro et Josep Llorens i Artigas - Tête d'Ubu - 1971/1972 - terre cuite

Femme dans la nuit - 1945 - Huile sur toile - Monaco

Femme dans la nuit - 1945 - Huile sur toile - Monaco

Peinture - Huile sur toile - 1953 -
Peinture - Huile sur toile - 1953 -

Peinture - Huile sur toile - 1953 -

L'oiseau au plumage rougeatre annonce l'apparition de la femme éblouissante de beauté - 1972 - Bronze - Collection particulière

L'oiseau au plumage rougeatre annonce l'apparition de la femme éblouissante de beauté - 1972 - Bronze - Collection particulière

L'oiseau se niche sur les doigts en fleurs - 1969 - Bronze - Barcelone

L'oiseau se niche sur les doigts en fleurs - 1969 - Bronze - Barcelone

Femme - Bronze - 1967

Femme - Bronze - 1967

Sculpture  à gauche - Femme et oiseau 1967 et à droite Peinture 1953

Sculpture à gauche - Femme et oiseau 1967 et à droite Peinture 1953

Peinture pour Emilio Fernandez Miro (son petit fils) 1963

Peinture pour Emilio Fernandez Miro (son petit fils) 1963

Peinture - 1973 - Huile et craie sur toile -
Peinture - 1973 - Huile et craie sur toile -

Peinture - 1973 - Huile et craie sur toile -

Toile brulée II - 1973 - Acrylique sur toile brulée et coupéeToile brulée II - 1973 - Acrylique sur toile brulée et coupée

Toile brulée II - 1973 - Acrylique sur toile brulée et coupée

Et mes six grands coups de cœur !

Blue I Blue II Blue III - 1961 - premières oeuvres monumentales
Blue I Blue II Blue III - 1961 - premières oeuvres monumentales
Blue I Blue II Blue III - 1961 - premières oeuvres monumentales

Blue I Blue II Blue III - 1961 - premières oeuvres monumentales

L'espoir du condamné à mort I,II,III - 1974 - à l'origine de ce tryptique, la condamnation à mort par le régime franquiste de Puig Antich, étudiant anarchiste catalan. Dernier tryptique de Miro
L'espoir du condamné à mort I,II,III - 1974 - à l'origine de ce tryptique, la condamnation à mort par le régime franquiste de Puig Antich, étudiant anarchiste catalan. Dernier tryptique de Miro

L'espoir du condamné à mort I,II,III - 1974 - à l'origine de ce tryptique, la condamnation à mort par le régime franquiste de Puig Antich, étudiant anarchiste catalan. Dernier tryptique de Miro

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

becoke棚 28/10/2018 10:37

bravo pour cette belle présentation de l'oeuvre de Miro .tes reportages sont toujours très documentés et nous apprennent toujours de nouvelles choses inconnues.

emma 10/10/2018 13:04

"assassiner la peinture" n'est ce pas la proclamation de chaque génération d'artiste qui (comme la jeunesse de tous l s temps) a toujours envie de tout renverser ? étonnant de la part de ce monsieur si convenable en costume cravate.
Cette expo doit être fabuleuse, des couleurs somptueuses , ah le rouge de ses portraits ! j'adore sa période fauve et quelques unes de ses incursions dans le surréalisme et cubisme ; du coup je lui "pardonne" (quelle outrecuidance, n'est ce pas, du haut de mon abyssale inculture) le "carnaval" , qui me parait être du pinaillage intellectuel, et ce tableau que tu aimes le mieux, ce point d'interrogation qui promène sa petite famille dans le grand bleu.
Tu connais, bien sur, ce monsieur plein d'esprit qui toilette et range les peintures (dont Miro) selon les habitudes d'ordre et de propreté suisses ? ce n'est pas si iconoclaste qu'il y parait, et je pense même que Miro aurait adoré https://www.ted.com/talks/ursus_wehrli_tidies_up_art/transcript?language=fr
merci une fois de plus, Michèle, pour ces merveilleuses visites que nous pouvons faire grâce à toi

voir-ou-revoir 11/10/2018 08:46

Merci Emma pour tes commentaires judicieux et sincères (je les attends toujours avec impatience). Tu m'ouvres toi aussi des horizons. C'est d'ailleurs toi qui m'a fait connaître Ursus Wehrli que j'adore. C'est une idée géniale que j'aurais aimé avoir.
Je pense que si tu étais entrée dans la salle des peintures monumentales "blue I, II, III" tu aurais aimé, les photos ne nous donnent pas la puissance des vibrations bleues ni le ressenti (un peu comme lorsque l'on entre dans la salle des nymphéas de Monet ). Toute mon amitié.

Cath 10/10/2018 11:49

C'est toujours passionnant de découvrir les oeuvres d'un artiste à travers ton oeil averti. Je ne connaissais pas ses sculptures, j'aime beaucoup ! Merci Marraine. Tendres Bisous

Dess1 09/10/2018 19:02

ah MIRO quel bonheur!!!! j'aime bien aussi ta photo montage la tache rouge "personnages en ombre"et toujours aussi agréable de te suivre dans tes visites....merci, amicalement,éric

almanito 09/10/2018 18:51

Je découvre des tas de choses que je ne connaissais pas de Miro, en fait je ne connaissais que ce qu'il a fait dans le style du Carnaval (Emma d'ailleurs avait écrit un très joli texte s'en inspirant). Mais ma préférence va au Potager à l'âne et à La ferme, deux oeuvres poétiques et un peu naïves qui suggèrent le rêve malgré la compo stricte. Merci Michèle.

monique 09/10/2018 16:22

Je découvre un Miro inattendu en suivant vos pas Michèle, cela donne bien envie d'aller voir...Amitiés

Rufus 09/10/2018 15:16

Un merveilleux parcours de l'oeuvre de Miro que vous nous offrez là, chère Michèle,parcours propre à nous rappeler combien Miro est unique et comme il est attachant. Votre accompagnement est parfait : il nous laisse libre de vivre cette "retrouvaille" en nous éclairant discrètement. Merci une fois encore !

Articles récents