Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Voir-ou-revoir

Voir-ou-revoir

Mes visites d'expositions, de musées et autres lieux culturels.


GEORGIA O'KEEFFE - Centre Georges Pompidou. Novembre 2021

Publié par voir-ou-revoir sur 15 Novembre 2021, 17:27pm

Catégories : #Expositions à Paris

J'ai découvert Georgia O'Keeffe lors d'un voyage à New-York, j'ai immédiatement été séduite par la luminosité de sa peinture et son approche personnelle et originale de représenter de façon très agrandie les petites fleurs. 

"Une fleur est généralement de petite taille. Les fleurs suggèrent toutes sortes d'associations. Vous tendez la main pour la toucher délicatement - vous vous penchez pour la sentir - vous y apposer vos lèvres sans même y penser - ou vous l'offrez à quelqu'un pour lui faire plaisir. Cependant - d'une certaine façon - personne n'a vu ce qu'était une fleur - vraiment - c'est si petit - on n'a pas pris le temps - et voir prend du temps, comme se faire des amis prend du temps. (...) Alors je me suis dit - je vais peintre ce que je vois - ce que la fleur est pour moi, mais je la représenterai à grande échelle et ceux qui la verront seront surpris de devoir lui consacrer autant de temps - je ferai en sorte que même les New-Yorkais les plus débordés prennent un certain temps pour voir comment je vois les fleurs."

Mais Georgia O'Keeffe est également une paysagiste en fusion avec la nature.

 

The white Calico Flower - Whitney Museum oh American Art - New-York

The white Calico Flower - Whitney Museum oh American Art - New-York

Georgia O'Keeffe est née en 1887 dans une ferme du Wisconsin. En 1905 et 1906, elle fréquente l'Art Institute of Chicago et en 1907-1908 l'Art Students League of New-York.  Son désir : exposer à la Galerie 291 créée par le photographe Alfred Stieglitz.  Par l'intermédiaire de son amie Anita Pollitzer,  elle soumet à  Stieglitz une série de dessins au fusain. Elle est exposée en 1916 avec un groupe de peintre et, jusqu'à sa mort en 1946, Sieglitz lui consacrera chaque année une exposition. Ils se marient en 1924, s'épaulent dans leur art respectif. Stieglitz fera plus de 350 portraits de Georgia, et Georgia pourra rencontrer des artistes du cercle d'amis de Stieglitz.

Ils partagent leur temps entre New-York et Lake George, dans l'état de New-York. Georgia peint les buildings de Manhattan et les granges de Lake George.

Quelques années après son séjour au Nouveau Mexique en 1929, Georgia fait l'acquisition du Ghost Ranch, une maison isolée entourée de déserts. Le pays la fascine, elle tombe amoureuse des montagnes arides qu'elle peint  aux couleurs de ses humeurs, qu'elle humanise en insistant sur leurs reliefs faits de plis et de rides. 

Les années 1950-1960 sont marquées par la simplification, l'abstraction. Ses voyages en avion dans le monde entier, en Extrême-Orient, en Inde, en Asie du Sud-Est, et en Europe, lui inspirent ses dernières séries, vues aériennes de rivières et vastes peintures du ciel vu juste au dessus des nuages.

"C'est stupéfiant de s'élever au-dessus du monde où l'on a vécu. Et de le regarder en bas s'étirer encore et encore (...) Le monde est si beau et si simplifié, et si clairement découpé, comme le temps et l'histoire simplifieront et rectifieront cette époque qui est la nôtre"

Son état de santé et sa cécité l'empêcheront de travailler les deux dernières années de sa vie. 

Elle décède en 1986 à 98 ans ans, ses cendres ont été dispersées dans le désert du Nouveau-Mexique qu'elle aimait tant.

 

 

Série I - 1918 - Huile sur panneau

Série I - 1918 - Huile sur panneau

Série I - 1918 - Huile sur panneau

Série I - 1918 - Huile sur panneau

The Shelton with Sunspots - NY 1926

The Shelton with Sunspots - NY 1926

My Shanty - Lake George 1922

My Shanty - Lake George 1922

Storm cloud - Lake George 1923

Storm cloud - Lake George 1923

The Barns - Lake George 1926

The Barns - Lake George 1926

The Chestnut tree - Grey 1924

The Chestnut tree - Grey 1924

Autumn Trees - The Maple 1924

Autumn Trees - The Maple 1924

Autumn Leaves - Lake George 1924

Autumn Leaves - Lake George 1924

Dark and Lavender Leaves - 1931

Dark and Lavender Leaves - 1931

Black Mesa Landscape New Mexico - 1930

Black Mesa Landscape New Mexico - 1930

GEORGIA O'KEEFFE - Centre Georges Pompidou. Novembre 2021
White Iris - 1930

White Iris - 1930

Oriental Poppies 1927

Oriental Poppies 1927

Black Abstraction 1927

Black Abstraction 1927

GEORGIA O'KEEFFE - Centre Georges Pompidou. Novembre 2021
Taos Pueblo 1929/1934

Taos Pueblo 1929/1934

Ranchos Church N°1 1929

Ranchos Church N°1 1929

Grey Blue and Black - Pink Circle - 1929

Grey Blue and Black - Pink Circle - 1929

Nature Forms - Gaspé - 1932

Nature Forms - Gaspé - 1932

Grey Hills - 1941

Grey Hills - 1941

Blue Sky - 1941

Blue Sky - 1941

Pelvis with the distance - 1943

Pelvis with the distance - 1943

Black Place III - 1944

Black Place III - 1944

GEORGIA O'KEEFFE - Centre Georges Pompidou. Novembre 2021
My Last Door - 1952/1954

My Last Door - 1952/1954

My Last Door - 1952/1954

My Last Door - 1952/1954

Road to the ranch 1964

Road to the ranch 1964

Winter Road I - 1963

Winter Road I - 1963

EXPOSITION JUSQU'AU 6 DECEMBRE 2021

et si vous avez le temps ... deux vidéos très intéressantes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Merci Mimi, tu m'as permis de voir l'exposition et de découvrir des oeuvres plus abstraites que je ne connaissais pas. Je regarde souvent ton catalogue de toutes les expos et je ne m'en lasse pas! Bises.
Répondre
J
Belle découverte Michèle. Ce je j'avais entendu, laissait penser qu'elle n'avait peint que des fleurs à connotation sexuelle ! C'est ce qui est mis en avant, et cache tout le reste. très intéressantes aussi, les vidéo. Quel lieu de vie extraordinaire ! Et quel espace pour travailler ! merci encore.
Répondre
V
Merci à toi d'être fidèle. J'ai fait un effort pour aller à cette expo, je n'ai plus tellement le courage d'aller à Paris, mais je voulais absolument ne pas la manquer. Giorgea réfutait d'ailleurs totalement la connotation sexuelle qu'elle donnait à ses fleurs, les fleurs sont comme ça c'est tout ! bises
C
Un univers qui m'est très étranger... Votre article m'incitera à y faire un tour quand je retournerai voir l'expo Baselitz juste à côté. Une merveille avec bien peu de monde pour un dimanche 17h30!
Répondre
L
Quelle chance tu as d'avoir vu cette exposition. Merci de me, de nous faire partager ce grand moment.
Répondre
V
J'ai un peu perdu le courage d'aller à Paris mais je ne voulais pas manquer Georgia O'Keeffe. Il y avait un monde fou ce qui
ne me pousse guère à retourner voir une expo au Centre Pompidou, et le métro était bondé même à 15h. Amitiés Lucien,
A
Un peu de mal à accrocher au début et au fil de tes explications et photos, j'ai fini par aimer certaines oeuvres. Jolie découverte que cette artiste peu connue chez nous je crois, merci Michèle.
Répondre
V
Merci de ton Com Alma, amitiés

Articles récents