Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Voir-ou-revoir

Voir-ou-revoir

Mes visites d'expositions, de musées et autres lieux culturels.


DES MAINS EN OR - Chaudronnier Dinandier - Réédition de l'article publié en 2013

Publié par voir-ou-revoir sur 13 Mai 2019, 07:47am

Catégories : #Autres

Adrienne, son épouse, disait qu'il avait des "mains en or".
Il savait tout faire, non pas comme on pourrait le croire, en amateur, mais en artisan éclairé. Il était devenu professeur technique de chaudronnerie après avoir exercé plusieurs années dans l'industrie. Le métier de chaudronnier,de nos jours totalement dévalorisé, lui avait permis de développer ses dons manuels.Il disait "Qui sait travailler le métal peut travailler tous les matériaux !"
La calculette, l'ordinateur et ses logiciels lui étaient inconnus. Issu d'une famille modeste, il avait acquis à l'école primaire de bonnes bases en calcul qui lui avaient permis, plus tard, de maîtriser la géométrie descriptive. Il effectuait des tracés très savants afin d'obtenir les développements des formes géométriques les plus complexes. Il était l'intelligence qui trace, distribue et assemble les pièces. Il avait l'habileté d'un artiste dinandier qui, par simple martelage doit donner au métal les formes les plus compliquées mais aussi les plus gracieuses. Il devait connaître tous les travaux de tôles, cornières, tuyaux, les soudures et le brasures.
En dehors des cours qu'il donnait au collège, il passait une grande partie de sa vie dans son atelier personnel pour répondre à tous les souhaits matériels d'Adrienne : ustensiles de cuisine, casseroles, plats, couverts dont elle avait besoin..., objets du quotidien, seaux, bassines, arrosoirs..., objets décoratifs, pendules, cadres photos.. la liste serait trop longue. Il utilisa l'acier inoxydable bien avant les années 60, date de son apparition massive. Il était un précurseur du beau, fonctionnel et durable avec un matériau recyclable, ce que recherche les designers contemporains.
Il conçut pour Adrienne, bien avant que les ménagères en soit équipées, une machine à laver le linge : fini pour elle, le baquet, la brosse et la planche à laver !
Quelque temps avant Noël, il créait en cachette les jouets pour ses enfants.
Les machines-outils qui occupaient son atelier étaient de sa fabrication (elles permirent plus tard à un jeune chaudronnier de créer son entreprise).
En dehors de la chaudronnerie et de la dinanderie, il fit les plans et bâtit entièrement sa maison, elle fut achevée après la seconde guerre mondiale. Il aménagea bien sûr l'intérieur, installa l'électricité, plus tard le chauffage central.
Mais sa prouesse technologique fut la construction d'un petit "cabriolet décapotable trois places". Réceptionné par un Ingénieur des Mines, il s’appellera "LB". Il mettra près de deux ans à le réaliser, il l'utilisera durant quatre années et le cédera pour presque rien à un de ses élèves...il s'était commandé une 2 CV. Son bonheur était de fabriquer de ses mains, il pouvait ensuite se détacher facilement de son travail.
A l'époque, la consommation n'avait pas encore envahi notre société, les choses devaient perdurer. De cet homme nullement célèbre, mais exceptionnel, il reste de nombreux objets qui sont encore utilisés quotidiennement par sa famille, certains trônent sur des meubles, d'autres plus précieux sont rangés soigneusement.
Il avait des "mains en or", il était né le 22 juillet 1903, c'était mon père, il s'appelait Lucien BINET.

Casseroles avec bec verseur - acier inoxydable - années 1945 - 
elles servent toujours et restent formidablement belles

SAM 3481

 

SAM 3482

Louche et écumoire - 1945 - acier inoxydable SAM 3485l

le bord de l'écumoire est finement ourlé

 SAM 3486

Couverts - 1935 - chaque membre de la famille avait son nom marqué sur le couteauSAM 3487

Cafetière - acier inoxydable - année 1940

 SAM 3449

Cendrier - acier inoxydable - 1960

SAM 3466

Cadre photo  - acier inoxydable - 1960

SAM 3470

Petit vide poche - acier inoxdable frappé - 1960

SAM 3475

Pendulette et coupelle - maillechort ou argentan - 1930 SAM 3451 

Encadrement de l'horloge en laiton - le mécanisme a été changé en 1990 SAM 3456

Jouet - Balance et poids - 1954 - inoxydable SAM 3477 SAM 3479

Jouet - Petite brouette - 1955

SAM 3446

Arrosoir - 1935 - laiton - à l'origine peint en gris SAM 3488

Dans l'atelier avec son fils et son gendre - 1950
Sans-titre---4

Le plan de la maison - 1937
plan-maison

La maison en 1945
Sans-titre---2

Devant la maison : parents et les cinq enfants
Sans-titre---1

La maison en 2008 (date à laquelle je l'ai quittée) 
maison-de-la-rue

au bout de l'allée l'atelier de Papa qui, vidé de ses machines, était devenu le mien

La petite voiture en construction - 1952
Sans-titre---3
Sans-titre---5

j'occupais la troisième place dans le "spider" et j'en ai des souvenirs impérissables.
Sans-titre---6

Le petit cabriolet terminé  essayé par ma sœur Henriette et Roger, son mari.
voiture-papa


LA DINANDERIE
La dinanderie est née au Moyen Age, son nom vient des "batteurs de métal" de Dinant en Belgique, où étaient établis de nombreux ateliers transformant essentiellement le laiton. A cette époque, les dinandiers créent des objets liturgiques et des objets du quotidien. Aujourd'hui, la dinanderie est un métier qui oscile entre la chaudronnerie traditionnelle, l'orfèvrerie et la sculpture.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Ce bel hommage nous renvoie à tous les "papa" que nous avons tant aimés. Merci Mimi.
Répondre
L
On te relit avec beaucoup de plaisir et d'émotion! un petit coup de rappel, c'est bien , bisous
Répondre
E
je me souviens absolument de ma première lecture de l’article qui m'avait fort intéressée en raison du talent de ton papa et émue, en raison de ta piété filiale si vivace
Répondre
A
Je me doutais que c'était de ton papa dont tu parlais, un bel hommage très émouvant plein de tendresse et d'admiration que l'on comprend.
Je ne me lasse pas de regarder tous ces objets superbes conçus et réalisés avec tant de modernité et un goût de la finition qu'on ne connait plus aujourd'hui, les magnifiques casseroles par exemple, se marient fort bien à un intérieur contemporain. Précurseur et visionnaire. J'imagine l'enchantement qu'a pu être une enfance dans une atmosphère aussi créative et artistique, pas étonnant qu'aujourd'hui tu suives avec talents le chemin paternel.
La maison est ravissante aussi, l'ancien atelier réaménagé devait être une source d'inspiration pour toi.
Merci Michèle pour ce joli partage qui touche au coeur.
Répondre
M
Chère Michèle, votre père avait trouvé le sens...le sens du beau qui rayonne avec une force incroyable encore dans tous ces objets que vous nous montrez!!! Ces objets en restent comme habités, vous ne trouvez pas? on a envie de les caresser... Un jour, on finira par se lasser de toutes ces camelotes actuelles qui nous inondent et à reconnaître que le métier d'artisan est un art!
Répondre
F
J'avais reconnu le héro de ton propos dès les premières lignes.
Beaucoup de paragraphes s'appliquent à son fils aussi..... Tu ne trouves pas ?
Félicitations pour tous tes textes.
Domino
Répondre
D
Très bel hommage. La chaudronnerie est le plus beau métier qui soit. Très belles réalisations. On ne sait plus travailler comme cela aujourd'hui car on ne prends plus le temps.
Merci pour ce partage de la part d'un chaudronnier passionné..
Répondre
V
Merci à vous pour ce commentaire. J'ai une grande admiration pour mon Papa qui était un "pro de tout". Toutes ses réalisations ne sont pas sur cette article. Mon frère a suivi le chemin, vous pouvez voir ce qu'il fait sur ce blog en tapant dans la recherche René BINET. La chaudronnerie est un métier méconnu (associé au chaudron !) qui a beaucoup évolué notamment avec l'ordinateur. Papa faisait tous les plans de développement à la main. Très heureuse de rencontrer un passionné. J'ai gardé un petit quelques chose de mon père en faisant de la gravure pour l'amour du métal et des outils ainsi que sa recherche de la perfection. Bien cordialement
O
I want to buy a mini car like this to my personal use. The problem i am finding this model was it is not reaching any default qualities that we can see latest models. But old models are superb.
Répondre
T
Tel père telle fille,c'est très émouvant.J'aime bien la petite brouette et le reste bien sûr ! AMITIÉS
Répondre
M
Qu'est devenue cette mignonne petite voiture ? Combien de temps a-t-elle roulé ?
Répondre
V


Bonsoir Margareth, Elle a été construite dans les années cinquante et Papa l'a gardé environ 4 ans. Il y avait trois place, deux devant et un spidder qui m'était destiné. Ce que je trouvais
merveilleux c'était lorsque  l'on stationnait quelque part et qu'à notre retour il y avait  des admirateurs, même quelquefois allongés pour voir le dessous ! J'étais très
fière de mon Papa ! Après avoir fait un si gros travail Papa l'a vendue pour presque rien à un de ses élèves, puis s'est acheté une 2CV. Le luxe !! Ce qui intéressait mon père c'était le plaisir
de fabriquer, ensuite il ne s'attachait pas à son travail. Je lui ressemble en cela. Merci de ta visite, j'aime beaucoup ton blog pour les enfants. Amitiés



D
quel article émouvant ! on sent l'amour et l'admiration pour ce père hors du commun qui a su te léguer son don artistique, car il s'agit bien d'art. De l'art qui, faisant appel aux mains autant
qu'à la tête, embellit la vie. chapeau !
Répondre
M
Un très bel hommage à ton papa qui le méritait bien. Quelle chance d'avoir hérité d'aussi beaux objets attachés à la famille ! Notre époque, hélas, dévalorise trop le travail dit manuel, qui
parfois est aussi un art et de plus requiert aussi une formation et une expérience longue pour y exceller. Malheureusement on ne donne plus guère aux jeunes l'occasion d'être fiers de leur travail.
Peut-être parce que l'usine a peu à peu supplanté l'artisanat.
Répondre
V


Merci Margareth, je suis comme toi je trouve que le travail manuel est trop dévalorisé, d'ailleurs qui dit manuel dit aussi avoir une tête car Papa était très fort en mathématiques et c'est aussi
sa tête qui dirigeait ses mains. Il me manque toujours autant bien que disparu en 1974. Amitiés et bises



C
Quel bel hommage a mon petit Pepe toujours present dans nos coeurs. Avec lui rien d'impossible ! Merci Marraine. Je t'embrasse bien fort.
Répondre
L
merci pour ce cadeau, merci pour toute cette émotion, merci de ton amour pour lui, merci, merci, merci
Répondre
E
un être d'exception, mains d'or et grand coeur, fabuleux héritage de trésors et de souvenirs, un article superbe, émouvant, un bel hommage
Répondre
H
bonjour Michelle.aprés une longue crise de polyrathrite,je reprends le chemin des blogs.et je trouve un article qui me"cause" moi qui fut ajusteur outilleur.merci du partage.bises.henri
Répondre
N
Je suis triste, trop troublée ce matin je découvre à l'instant que mon message n'est pas monté. Ton bel hommage à Papa m'a beaucoup touché. Merci de nous faire revivre ces moments merveilleux de
notre enfance. Je t'embrasse tendrement.
Répondre
D
Très émouvant ton bel hommage à Papa Binet. Ce témoignage plein d'amour et d'admiration,tout ces objets nous rappellent les nombreuses fois où nous l'avons mis à contribution. Merci à toi de nous
faire partager cet instant. Je t'embrasse très fort.
Répondre
R
Votre article est magnifique, il est très émouvant, on ne peut qu'admirer, et même aimer, votre Papa. Merci Michèle pour ce cadeau
Répondre
P
Merci Mimi pour cette historique plus que complet, je découvre des objets que je ne connaissais pas. Bise à toi
Répondre

Articles récents