Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Voir-ou-revoir

Voir-ou-revoir

Mes visites d'expositions, de musées et autres lieux culturels.

Publié le par voir-ou-revoir
Publié dans : #Expositions à Paris

L'IMAGIER DE LA SUEDE

Pour prendre un bain de fraîcheur, rien de mieux que d'aller au Petit Palais admirer les oeuvres de Carl Larsson : il nous emmène dans un monde de rêve où règne  bonheur et harmonie.
Carl Larsson est un symbole national en Suède. Ses ouvrages, largement diffusés, sont connus de tous les suédois. Deux de ses aquarelles sont particulièrement populaires : "Martine et le plateau du petit déjeuner", illustration de la couverture du "Livre de cuisine pour la maison", et "La pêche aux écrevisses" qui a figuré sur les passeports suédois.

Martine - aquarelle - photo web
martine.jpg

La pêche aux écrevisses- aquarelle - photo web -

la-peche-aux-ecrevisses.jpg

Comme pour Van Gogh, Léonard de Vinci, Monet...les grandes réussites ont un revers : les aquarelles et peintures de Larsson ont été reproduites de façon médiocre sur toutes sortes de supports, boites de gâteaux, sets de table, boites d'allumettes etc.
Cet enfant de famille très modeste, né à Stockholm le 28 mai 1853, qui deviendra le plus grand artiste de son pays, fait sa scolarité dans une école pour enfants pauvres. Ses dons artistiques lui permettent d'entrer dans la classe préparatoire à l'Académie Royale des Beaux-arts. On y copie des gravures sur bois. A dix neuf ans il entre à l'Ecole Modellskolan où il fait essentiellement du dessin de modèle vivant. Il espère obtenir la médaille royale qui permet de demander une bourse pour partir dans une capitale européenne. Il l'obtient en 1876 mais ne recevra jamais la bourse qui l'accompagne ordinairement.
Pour subvenir à ses besoins et à ceux de sa famille, il travaille depuis 1875 comme retoucheur-photographe et illustrateur.
En 1877, il arrive à Paris pour faire carrière dans la peinture académique et exposer au Salon. Le seul tableau accepté est le portrait de Carl Skanberg.  

portrait de Carl Skanberg - huile sur toile 63X46 cm - photo web
Carl_Larsson_-_Portratt_av_Carl_Skanberg.jpg

Malade et appauvri il retourne en Suède. Il revient pourtant en France en 1880, refusé à nouveau au Salon pour une oeuvre jugée licencieuse "Chez le peintre de la cour".
Il fait un séjour à Gretz-sur-Loing, petit village non loin de Barbizon. C'est un lieu prisé par les artistes désargentés, attirés par la proximité du chemin de fer et par l'accueil qui leur est réservé à l'Hotel Chevillon, aujourd'hui siège d'une fondation Suédoise qui reçoit des artistes scandinaves.
Ce séjour est le tournant de la carrière de Larsson : il y apprend la pratique de la peinture en plein air, et il rencontre sa future femme Karin Bergoo, fille d'un homme d'affaires (ils auront 8 enfants). Ensemble ils construisent leur oeuvre : en Suède ils transforment et décorent une petite maison, offerte par le père de Karin en 1888, située à Sundborn. Ils créent un environnement où se mêlent confort, bien être et beauté. Ils refusent la production industrielle et mettent en valeur l'artisanat. Ils mêlent tradition rustique, style japonais, art nouveau, créant un style original qui aura une influence sur le design du XXe siècle. Ils s'installent définitivement à Sundborn en 1901. De nos jours cette adorable maison (Larsson l'a représentée dans un album) est encore occupée par leurs descendants qui l'ouvrent de mai à Octobre aux touristes.

"Si je meurs, chose étrange qui peut se produire, je m'imagine que cette maison continuera à vivre, même si sa vie est un peu différente. Peut-être les arrière-petits enfants de mes enfants écriront-ils un nouveau livre sur elle. Tu l'achèteras, car toi, mon lecteur, tu ne dois pas mourir, tu ne dois jamais mourir." Carl Larsson - album Du côté du Soleil -

A partir de son arrivée à Gretz, en 1877, Larsson alterne les séjours entre la France et la Suède. Il obtient enfin une médaille de troisième classe au Salon de Paris pour ses aquarelles "Octobre" et "Les potirons", et l'Etat Français lui achète "l'étang de Gretz-sur-Loing".

L'étang de Gretz - 1883 -aquarelle - 54X77 cm - musée d'Orsay
l-etang1.jpg

A Paris, il étudie la peinture monumentale (il fera de nombreuses fresques en Suède), en Suède il est nommé professeur à l'Ecole de peinture du musée des Beaux-arts de Göteborg.
Si les portraits de sa famille, de ses amis, d'artistes sont nombreux, ses oeuvres les plus illustres sont ses albums qui continuent d'être réédités : "Les Miens, vieux bric-à-brac de CL", "Notre maison et notre famille", "Les Larsson", "Spadarvet ma petite ferme", "Du côté du soleil", "Les enfants des autres".
C'est par ces albums, qui décrivent sa vie familiale dans sa maison colorée, que Larsson s'est imposé comme aquarelliste exceptionnel et a influencé la décoration intérieure en Suède.
Il décède le 22 janvier 1928, quelques jours après avoir terminé sa biographie.
Si vous n'êtes pas très loin de Paris, ne manquez pas d'aller voir les oeuvres de cet artiste original, mises merveilleusement en scène par le Petit Palais, jusqu'au 7 Juin 2014.
 
Entrée de l'exposition - photo MP
SAM_5193.jpg
photo mp
SAM_5194.jpg
 

Autoportrait au chevalet - 1895 - aquarelle 50x34,5cm - photo web204px-Larsson_-_Self_Portrait.jpg

Portrait d'August Strindberg 1899 - fusain et huile sur toile 59x39cm
Larsson a entretenu avec Strindberg des liens amicaux qui , au fil des années, sont devenus de plus en plus tendus  jusqu'à devenir haineux.

August_Strindberg_-1899-_painted_by_Carl_Larsson.jpg

Paysage d'hiver - vers 1886 - pastel 64x40cm - Toulouse musée des Augustins - photo web
051-037.jpg

Automne 1884 Aquarelle 92x60cm - Stockholm Nationalmuseum - photo web
automne.jpg
 Esbjörn Larsson convalescent  - aquarelle 1917 - 107x73,5cm - photo web
scan-8.jpg
Le matin de Noël - 1894 - aquarelle 60x43cm - photo web
scan5.jpg
 ALBUM "NOTRE MAISON"
 photos web - Aquarelles 32x43cm
Carl_Larsson_Ett_hem_1899-une-maison-1024x749.jpg
   
scan1.jpg
entre noel et jour de l'an

entre-noel-et-j-de-l-an.jpg
la cuisine
la-cuisine.jpg
l'atelier
scan2jpg.jpg
  la chambre de papa 
scan3.jpg
 Lisbeth pêchant à la ligne
scan6.jpg
la cour et la buanderie  

scan4.jpg

AUTRES ALBUMS - couvertures
A-Family_NEW.jpg

A-Farm_NEW.jpg

A-Home_NEW.jpg
 

 

Commenter cet article

cathycat 01/06/2014 18:21

Bonjour, je découvre ton blog grâce à l'anniversaire d'&perluette et l'allusion aux carpes muettes a titillé ma curiosité !... :-)
J'étais de passage récemment à Paris et j'aurais aimé visiter cette exposition n'ayant découvert Carl Larssen que récemment grâce à un blog ami. Cela n'a pas été possible mais je me régale de
toutes ces scènes familiales au trait si fin et tellement chaleureuses.
Je ne visite que très rarement les musées alors je reviendrai bien volontiers!!! Belle soirée

NISE 05/05/2014 10:42

C'est ravissant, tout en tendresse, j'aime beaucoup et j'ai grande envie d'y aller, plein de gros bisous.

emma 03/05/2014 23:05

quelle fraicheur dans les couleurs et les sujets, ils sentent la joie de vivre, pas étonnant que beaucoup aient eu envie de reproduire ces jolies scenes

navailh 03/05/2014 19:07

Le plus grand artiste suédois dîtes vous ? voire: le plus populaire certes...mais il y a le peintre Anders Zorn, son quasi contemporain, de la trempe de Sargent et Sorolla et aussi un graveur
époustouflant ; une rétrospective a lieu à New-york et le catalogue est consultable à la librairie du louvre.

voir-ou-revoir 03/05/2014 20:41



Merci de votre commentaire  qui m'ouvre des horizons sur la peinture suédoise. Je ne vais pas manquer de me documenter sur Anders Zorn et consulter le catalogue au Louvre. Bien cordialement



cokelaer bernard 03/05/2014 18:31

encore une jolie visite de musée Merci!

titi 02/05/2014 19:45

J'adore ! C'est charmant, plein de fraicheur.
Je regrette bien de ne pas pouvoir aller voir tes oeuvres.
Bonne soirée !

rufus 02/05/2014 17:07

Nous nous languissions, cher Maître ! J'aime beaucoup votre sujet : cette découverte de la maison "Larsson" pleine d'adorables petits Suédois me touche énormément.Merci de tout coeur, chère
Michèle.